www.archive-fr-2014.com » FR » W » WIKITHIONVILLE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 435 . Archive date: 2014-10.

  • Title: Thionville, ville centre du Pays des Trois Frontières - Wikithionville
    Descriptive info: Thionville, ville centre du Pays des Trois Frontières.. Le Pays des Trois Frontières.. , « das Dreiländereck.. » est l'un des sept pays constitutifs de la Moselle – le Pays Messin et les pays de la Nied, du Saulnois, du Bassin Houiller, de Bitche-Sarreguemines et de Sarrebourg.. Le Pays des Trois Frontières, territoire transfrontalier avec l'Allemagne et le Luxembourg, est situé au Nord-Est du département de la Moselle.. 72 communes sont regroupées en cinq communautés de communes et d'agglomérations – associations de communes « au sein d'un espace de solidarité, en vue de l'élaboration d'un projet commun de développement et d'aménagement de l'espace » (Code général des collectivités territoriales) – et de quatre communes isolées et totalisant ainsi plus de 140 000 habitants.. Des événements historiques marquants, tels que les annexions allemandes, et l'industrie fortement développée dans la région – notamment dans la vallée de la Fensch - ont laissé leur empreinte dans l'architecture, la culture et dans la gastronomie, formant de ce fait l'identité du territoire des Trois Frontières.. L'office de tourisme.. caractérise le Pays des  ...   ou encore Charles Quint font notamment partie de son passé.. La Tour aux Puces, aujourd'hui musée d'histoire et d'archéologie, retranscrit l'évolution historique de la ville tandis que l'annexion allemande a eu des répercussions sur l'architecture de certains bâtiments tels que le lycée Charlemagne et la Poste, au centre ville.. L'ancienne « métropole du fer » - avec les usines Usinor – s'est parfaitement relevée de la crise de la sidérurgie de 1970 en se basant sur l'économie transfrontalière.. Dans les années 1990, Thionville se reconstruit : une plus grande attraction du centre ville – le centre est aujourd'hui entièrement piétonnier -, une rénovation des espaces verts, des créations de complexes sportifs (.. centre multisports.. la Milliaire).. La proximité de la frontière allemande et de la frontière luxembourgeoise apporte une certaine dynamique à notre pays et fait son charme actuel.. Pays des Trois Frontières.. php?title=Thionville,_ville_centre_du_Pays_des_Trois_Fronti%C3%A8res.. Catégories.. :.. Mémoire.. |.. Frontières.. 109.. 73.. 111.. 38.. Discussion avec cette adresse IP.. Dernière modification de cette page le 26 avril 2012 à 15:21.. Cette page a été consultée 2 655 fois..

    Original link path: /index.php?title=Thionville,_ville_centre_du_Pays_des_Trois_Fronti%C3%A8res
    Open archive

  • Title: « Ami, si tu tombes... » - Wikithionville
    Descriptive info: « Ami, si tu tombes.. « Un ami sort de l'ombre à ta place.. Défilé Boulevard Foch le 16 décembre 1944.. Nombreux sont les hommes et les femmes qui sont tombés pour la liberté.. Pour la libération de la.. France.. , de la.. Lorraine.. et de.. , ils ont donné leur sang.. Néanmoins, ils ont une chose en commun : la résistance.. Qu'elle ait été active, c'est-à-dire la résistance armée contre les Allemands et le sabotage, ou passive, autrement dit le refus de travailler, de se soumettre, elle aura au moins permis l'affaiblissement de la bête qu'était l'idéologie nazie et le ralentissement de la machine de guerre.. Soldats et résistants ne sont pas tombés en vain.. À présent sortent de l'ombre ceux qui veulent perpétuer le souvenir des combattants de la liberté, faire de leur sacrifice un devoir de mémoire et glorifier leurs noms.. Il faut exhumer les preuves de la résistance dans la.. Moselle.. annexée et se remémorer le nom des libérateurs.. « La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.. Charles de Gaulle.. Sommaire.. 1.. Les monuments commémoratifs.. 2.. Les lieux de souvenir.. 3.. Les personnalités américaines.. 4.. La commission municipale provisoire de Thionville.. 5.. Les membres de la commission municipale provisoire de Thionville.. 6.. Notes et références :.. La Voie de la Liberté.. La.. Voie de la Liberté.. est née à la demande du Commandant Guy de la Vasselais.. Ancien chef de la mission militaire française de la liaison tactique près du XXe Corps de la III Armée américaine, le Commandant G.. de la Vasselais a voulu rendre hommage aux soldats américains.. Les bornes rappellent la reconnaissance des populations sur la route des Alliés vers la liberté.. Borne de la Voie de la Liberté.. Quatre tronçons composent la Voie de la Liberté.. Chacun est associé à une phase précise de la campagne des armées américaines.. Le premier tronçon, qui va de.. Saint-Mère-Eglise.. à.. Cherbourg.. , est associé aux primes opérations du débarquement.. Ces manœuvres aboutirent à la prise du port de Cherbourg.. Le deuxième tronçon correspond, de Sainte-Mère-Eglise à.. Avranches.. , à l'action des troupes de choc.. Parachutées et débarquées, elles parvinrent à établir et à développer la première tête de pont sur le.. Cotentin.. Le troisième tronçon, d'Avranches à Metz, se rapporte à l'avance de la III Armée américaine, le.. général George S.. Patton.. à sa tête, après sa percée.. Le quatrième tronçon, de Metz à.. Bastogne.. , illustre les combats qui aboutirent à l'échec de la.. contre offensive des armées du Reich.. du maréchal.. von Rundstedt.. en décembre 1944.. Des bornes de la Voie de la Liberté se dressent à Thionville, sur la Place de la République, Avenue Albert 1er, Avenue Comte de Berthier.. À Thionville, les bornes furent inaugurés le 11 novembre 1954.. La stèle de Patton (Place Patton).. En 1953, un monument fut construit à Thionville en souvenir du général Georges S.. stèle.. en granit des.. Vosges.. comporte les deux faces de la médaille commémorative, frappée en l'honneur du Libérateur de la Lorraine.. On trouve également une plaque de bronze comportant l'inscription " Grateful ".. Stèle du général Patton.. La croix métallique (Place du Luxembourg - Au bord de la Moselle).. Croix métallique au bord de la Moselle.. Une croix métallique, d'une hauteur de 6 mètres, se dresse au bord de la Moselle.. De par sa présence, elle commémore le lieu de franchissement de la.. par les troupes américaines.. Monseigneur Léon Schmit bénit le calvaire le 11 novembre 1954.. Le Mémorial de la Déportation et le Cimetière Juif :.. À peine arrivées à Thionville, les nazis entamèrent leur entreprise consistant à éliminer toute trace de présence juive.. Une fois avoir déclenché un incendie dans la synagogue de 1912, ils les rasèrent, puis profanèrent le cimetière Saint-François.. Ils détruisirent toutes les pierres tombales juives.. Le 3 septembre 1956, la communauté israélite, en souvenir de ses morts, a inauguré un mémorial à l'allure étonnante.. Les pierres tombales récupérées ont servi à sa construction, surmontées par l'étoile de David.. Rebâtie entre 1955 et 1956, la synagogue a été inaugurée le 10 novembre 1957.. Cimetière juif profané.. Avenue de Gaulle (Arrêté du 6 juin 1946).. D'emblée, dès la Libération, avec approbation préfectorale du 5 novembre 1944, cette dénomination a été donnée à l'avenue.. Avant l'arrêté, l'avenue s'appelait : Avenue du.. Maréchal Pétain.. Le 2 juillet 1961, les Thionvillois eurent l'honneur de recevoir le Président de la République Française.. Charles de Gaulle.. Square Bir-Hakeim (Arrêté du 10 février 1954).. Sous le commandement du général.. Koenig.. , des unités.. F.. F.. I.. , dont deux bataillons de la.. Légion Etrangère.. , résistèrent aux Germano-italiens du 27 mai au 11 juin 1942 à.. Bir-Hakeim.. , en.. Libye.. Forçant le blocus, ils parvinrent à rejoindre les forces britanniques en retraite.. Soldats français à l'assaut des positions germano-italiennes.. Square Jean Moulin (Arrêté du 2 novembre 1983).. Maison du docteur Dugoujon, à Calluire.. Jean Moulin.. , né le 20 juin 1899 et mort présumé en gare de Metz le 8 juillet 1943, fonda le.. Conseil National de la Résistance.. Préfet à.. Chartres.. en 1937, il refusa, en juin 1940, de signer un document que lui présentaient les Allemands et qui accusait de multiples exactions les soldats coloniaux.. En 1941, à l'automne, il gagna.. Londres.. Le Général de Gaulle le nomma délégué pour la.. zone non-occupée.. , avec pour mission de fédérer tous les mouvements de résistance sous l'autorité du comité de Londres.. Ses efforts le conduisirent à fonder le CNR en mai 1943, qu'il présida.. À la suite d'une trahison, il fut arrêté par la.. Gestapo.. Caluire.. , dans la maison du docteur Dugoujon, le 27 mai 1943.. Il mourut pendant son transfert en Allemagne.. En 1964, sa dépouille fut déposée au Panthéon.. Square du 11 novembre (Arrêté du 6 juin 1946).. Cette dénomination fut donnée en souvenir du 11 novembre 1918, jour de.. l'Armistice.. , et du 11 novembre 1944, jour de la libération de Thionville.. Rue du Chanoine Vagner (Arrêté du 10 février 1954).. Né à Buding le 10 février 1861 et mort à Mâcon le 10 mars 1943, il dut, pendant la.. Première Guerre Mondiale.. , quitter Thionville.. En mai-juin 1940, il fut évacué avec sa paroisse en.. Charente-Maritime.. Place Patton (Délibération du 10 mai 1946).. Patton George Smith, né le 11 novembre 1885 et mort le 21 décembre 1945, fut l'aide de camp de.. Pershing.. Il participa, en 1917 et en 1918, aux combats sur le front français, en particulier à l'offensive sur Saint-Mihiel.. Pendant la.. Seconde Guerre Mondiale.. , il participa à la campagne de Tunisie, puis à celle d'Italie, à la tête de la VIIe Armée américaine.. Lors du.. débarquement de Normandie du 6 juin 1944.. , il fut d'abord tenu en réserve, mais, à la date du 2 août 1944, il lança une offensive foudroyante par le couloir d'Avranches.. Il conduit ainsi la.. Bretagne.. avec une partie de son armée, tandis que l'autre ralliait.. Le Mans.. , puis.. Alençon.. , et finalement prenait à revers la VIIe Armée allemande.. Dans sa lancée, Patton occupa.. Orléans.. , franchit la.. Seine.. , après quoi il se dirigea vers la Lorraine.. Il occupa successivement.. Nancy.. Epinal.. , Metz et Thionville.. Le 25 novembre 1944, il remit à Thionville, au colonel William Collier, les insignes de brigadier général.. Dans la  ...   pendant la Seconde Guerre Mondiale.. Rue du 70ème R.. A.. (Arrêté municipal d'Oeutrange du 23 décembre 1969).. La rue rappelle la présence d'une unité d'artillerie à.. Oeutrange.. durant la ".. Drôle de guerre.. ".. Le général Walker décore des soldats au QG du XXème Corps (actuel préau de l'Institut Notre-Dame de la Providence.. Walker Walton Harris.. Né le 3 décembre 1889 et mort le 23 décembre 1950, Walker Walton Harris fut engagé, à l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés des Alliés pendant la Première Guerre Mondiale, avec sa compagnie de mitrailleuses en France.. Le général Walker fut engagé dans les opérations militaires en Afrique du Nord.. Sa valeur militaire fut remarquée.. En 1943, le 4ème Corps d'armée de Walker devint le XXème Corps et fut intégré à la IIIème armée du Général Patton.. Avec le XXe Corps, Walker démontra, sur le territoire français, que son tempérament téméraire égalait celui de Patton.. Au cours de l'été et de l'automne 1944, il libéra de nombreuses villes françaises, comme.. Angers.. , le Mans,.. Fontainebleau.. , Metz, Thionville et Verdun.. Le 16 décembre 1944, Thionville acclama ses libérateurs.. Aussi les habitants reçurent le général Walker.. Le Conseil Municipal de Thionville le fit citoyen d'honneur de la ville.. Walker répétait : " All my life, I have been a soldier and nothing else ! ".. Swanson Georges.. Officier du 43rd Cavarly Squadron, le major George Swanson commanda le groupe d'assaut qui s'empare, entre le 3 et le 5 novembre 1944, de.. Berg-sur-Moselle.. La Distiguish Service Cross lui fut décernée pour sa présence en première ligne.. Dans les combats de la libération de Thionville, il perdit ses deux jambes.. Branham Roger.. Chef du Civil Affairs pendant les combats de Thionville, Roger Branham avait facilité la renaissance civile de Thionville.. Il fut nommé citoyen d'honneur.. Lieutenant Colonel Autrey J.. Maroun.. Commandant du second bataillon du 378th Infantry Regiment, le lieutenant colonel Autrey J.. Maroun tenait la tête de pont de Thionville.. Son bataillon officiait en tant que corps de réserve de la 95th Infantry Division et remplaçait la 90th.. En récompense de sa bravoure dans les combats du 11 au 15 novembre 1944, il reçut la Distiguish Service Cross.. La Distiguish Unit Citation fut décernée à son bataillon, ayant pris les forts de.. Yutz.. et.. Illange.. Deux cent hommes de la formation laissèrent leur vie sous le feu.. Autrey J.. Colonel Christian H.. Clarke.. Le colonel Christian H.. Clarke était à la tête du 358th Infantry Regiment, 90th Infantry Division.. Son unité combattante fut la première à faire son entrée dans Thionville, le 12 septembre 1944.. Jusque fin septembre, il opéra sur la tête de pont de la ville.. Puis, il se joignit à la division censée attaquer les fortifications de Metz.. Consécutivement à la pause des opérations, en octobre, la 90th Infantry Division fut chargée par le commandement du XXth Corps de nettoyer la place de Cattenom.. Placé sur le flanc droit de la division, le colonel Clarke dut réduire la résistance du fort de Koeningsmacker.. Le 11 novembre, le colonel Clarke obtint la reddition des Allemands.. Son régiment brilla par la suite dans les combats de.. Distroff.. (15 novembre) et de la ligne d'Orscholz (22-25 novembre).. Sitôt le régiment en garnison au camp de.. Veckring.. , le colonel Clarke fut hospitalisé pour une pneumonie.. L'assemblée communale siégea pour la dernière fois le 5 février 1940.. Puis, les Allemands prirent en charge la gestion des affaires communales.. L'administration française reprit ses droits à partir du 11 septembre 1944.. Une commission municipale provisoire fut formée jusqu'aux élections :.. Le 14 septembre 1944, elle fut constituée :.. Président.. : Lucien Guille.. Vice-président.. : Georges Marchal.. Service Ravitaillement.. : Pierre Merz et Thuillier Louis.. Service Prévoyance sociale.. : Dr.. Pierre Houncheringer.. Service municipal et gérance des biens.. : Raymond Lesceux et Théodore Anselm.. Service architecture et Service public.. : Emile Wagner et Emile Riedinger.. Service Finances.. : René Schwartz.. Hôtel de ville provisoire (actuel Lycée Hélène Boucher).. Du 16 au 19 septembre 1944, Georges Marchal prend la tête de la délégation provisoire :.. Pierre Houncheringer et Alfred Koch.. : Raymond Lesceux et Emile Riedinger.. : René Schwartz et Léon Herbeth.. : Emile Wagner et Théodore Anselm.. Georges Marchal nomme, étant donné que la vice-présence est vacante, Maître Schwartz vice-président.. Jean-Marie Desvignes succède à Georges Marchal, à sa mort, avant que Henri Léonard ne reprenne ses fonctions.. Les élections du 23 et 30 septembre 1945 permirent l'installation du conseil municipal définitif.. Guille Lucien.. Né le 25 août 1885, Guille Lucien fut arrêté, du fait de ses sentiments patriotiques, par la Gestapo en 1941.. Il fut interné à la prison de Dijon.. Comme la Gestapo ne disposait pas de chef d'accusation, elle dut le libérer.. Guille Lucien profita pour apporter son soutien à la Résistance.. Fait Chevalier de la Légion d'honneur, il mourut à.. Troyes.. le 14 mai 1965.. Desvignes Jean-Marie.. Né le 15 mars 1891, Jean-Marie Desvignes participa aux deux guerres mondiales.. Sa bravoure au combat lui valut de nombreuses récompenses, dont la croix de guerre de 1914-1918.. Officier de la Légion d'honneur, il mourut le 13 juin 1976 à Thionville.. Marchal George.. Né le 17 juin 1889, George Marchal fut professeur au Lycée Charlemagne.. Alors qu'il était président de la commission municipale provisoire et qu'il rentrait à son domicile, les éclats d'un obus tombé près du temple protestant le tuèrent.. Leonard Henri.. Né le 22 avril 1883, Henri Leonard fut expulsé le 16 août 1940.. Il se consacra au sort des réfugiés mosellans pendant son séjour à Montauban.. Il mourut le 30 septembre 1965 à Thionville.. Schwartz René.. Né le 8 août 1906, René Schwartz commanda une compagnie de mitrailleuses sur la.. Ligne Maginot.. pendant la Seconde Guerre Mondiale.. Fait prisonnier le 19 juin 1940, il ne tarda pas à revenir à Thionville.. Sous l'Annexion, il défendit ses compatriotes poursuivis par les tribunaux allemands.. Il mourut le 9 mai 1960.. Scharff Justin-Jean.. Né le 26 avril 1903, Justin-Jean Scharff fut fait prisonnier de guerre par les nazis.. Evadé quelque temps plus tard, il fonda et dirigea, fin 1940, un mouvement de résistance : Mission Lorraine.. Le réseau a aidé des milliers de prisonniers de guerre français et alliés, ainsi que des déportés civils lorrains, à rentrer en France.. Jusqu'en 1944, il conduisit principalement des actions de résistance.. À la libération de Thionville, Justin-Jean Scharff, à la tête de ses troupes issues de Mission Lorraine, dotées de chars et convenablement armées, fournit un appui précieux aux Alliés.. Seul, il libère de nombreuses localités à l'Ouest de la Moselle, au Sud et au Nord de Thionville.. Au cours des opérations, ses hommes capturèrent de nombreux Allemands, firent main basse sur du matériel et sauvèrent des civils de la déportation.. Pour consulter les articles sur l'Annexion de Thionville et la Libération de Thionville, cliquez sur les liens :.. [1].. [2].. 10ème anniversaire de la Libération.. http://fr.. wikipedia.. org/wiki/Thionville.. org/wiki/Seconde_Guerre_mondiale.. org/wiki/Philippe_Leclerc_de_Hauteclocque.. org/wiki/George_Patton.. Crédits photos :.. Archives de la ville de Thionville.. Wikipédia.. Wikithionville.. Crédits documentation :.. SANTILLI Corentin.. Remerciement à.. LAGLASSE Dominique.. et à.. toute l'équipe des Archives municipales.. pour leur coopération à la création de l'article « Ami, si tu tombes.. ».. Article initié par.. php?title=%C2%AB_Ami,_si_tu_tombes.. _%C2%BB.. Quartier.. Dernière modification de cette page le 25 mai 2012 à 14:10.. Cette page a été consultée 1 851 fois..

    Original link path: /index.php?title=%C2%AB_Ami,_si_tu_tombes..._%C2%BB
    Open archive

  • Title: « Communiquer pour résister » - Wikithionville
    Descriptive info: « Communiquer pour résister ».. Concours National de la Résistance et de la Déportation 2012-2013 :.. « Communiquer pour Résister (1940-1945) ».. « On voit qu'un ami est sûr quand notre situation ne l'est pas.. Cicéron.. Propagation de tracts dans une ruelle.. « La première arme de la Résistance a été l'information.. C'est sur cette citation de.. Lucie Aubrac.. , ainsi que sur le libellé du sujet, que s'est portée la réflexion sur l'action de la.. Résistance.. , dans le cadre du concours.. Malgré son allégeance forcée au Reich, Thionville s'est trouvé à proximité d'une des mines d'informations les plus riches de la guerre.. C'est en effet entre Paris et Metz que le résistant.. Robert Keller.. (1899-1945) a dérangé une ligne téléphonique.. La manipulation, redirigée vers.. Noisy-le-Grand.. , a permis l'écoute, durant 5 mois, des liaisons téléphoniques entre la France occupée et l'Allemagne nazie.. De hauts dignitaires du Reich, tels que l'.. amiral Dönitz.. Keitel.. , commandant suprême des forces du Reich, ou encore.. Jodl.. , chef de l'état-major nazi.. Cependant, Robert Keller finit par être déporté avec certains des siens, et meurt au camp de concentration de.. Bergen-Belsen.. Introduction.. Contexte militaire.. Les écrits clandestins.. La Résistance par la parole.. Communiquer dans la clandestinité.. Communiquer avec la France libre et les Alliés.. 7.. Conclusion.. 8.. Glossaire.. 9.. Notes et références.. À peine arrivé en.. , l'.. Occupant.. aspire à contrôler la totalité des moyens de communication (de la presse à la radio, en passant par les courriers, les réunions et les transports publics) en instaurant une série de mesures.. Hitler.. ne souhaite pas uniquement rétablir l'ordre dans les pays conquis.. Il cherche aussi à rejeter les libertés, individuelles et collectives.. Pour cela, il musèle l'opinion publique, l'expression de l'individu, la réunion et la circulation.. Vichy.. , en zone.. sud.. , procède aux mêmes exactions.. En temps de guerre, l'obstacle à la communication se traduit le plus souvent par la.. répression.. , ou par la.. propagande.. Les autorités allemandes et françaises fustigent leurs adversaires (en particulier les ".. judéo-bolchéviques.. ").. Si, au départ, elles tâchent de faire bonne figure devant la population, elles deviennent de plus en plus menaçantes, à mesure que la situation militaire tourne en leur défaveur.. Pour les résistants, il devient donc impératif de démentir les propos de la propagande officielle.. Diffuser la vérité là où le mensonge a gangréné les esprits apparaît comme un objectif indispensable.. L'.. Appel du Général De Gaulle.. , le 18 juin 1940, constitue certainement l'un des plus brillants exemples de communication de la.. Les.. radios.. , à travers cet appel, prennent une dimension nouvelle, et engagent le combat contre les médias enchaînés par Hitler et.. Pétain.. Aux dires des journaux.. antisémites.. collaborationnistes.. , les écrits clandestins répondent par le refus et le rejet des propos tenus.. Les tracts viennent épauler la.. France libre.. dans sa lutte, en étant parachutés au-dessus de la.. France occupée.. Cette politique de communication requiert une logistique et une organisation performantes.. En effet, la répression se durcit, devant les actes de dégradation des résistants.. Ces derniers prennent la parole en public, arrachent les affiches, réalisent des.. graffitis.. nationalistes.. sur les murs.. Jusque dans les.. camps d'internement.. , les résistants vont prêcher la vérité.. Croix de Lorraine.. À travers ce dossier, nous nous proposons de montrer :.. En quoi la communication a-t-elle servi la Résistance ?.. En nous posant successivement plusieurs questions :.. Quel sens prend la communication contemporaine ?.. Quel sens prenait la communication pendant la Seconde Guerre Mondiale ?.. Quel impact avait la communication sur les manœuvres militaires ?.. Quel impact avaient les manœuvres militaires sur la communication ?.. Quels faits marquants ont rythmé les six années de guerre ?.. Comment s'informer, informer, convaincre et recruter, durant le conflit mondial ?.. Comment se coordonnait et s'organisait la Résistance ?.. I)La communication de nos jours.. Si la communication, de nos jours, devait être définie, elle consisterait à établir une relation avec une personne, à partager avec elle une information, ou un renseignement.. Au XXIème siècle, la communication se pratique en majeure partie avec l’.. Internet.. Mais d'autres techniques de communication, plus " classiques ", subsistent toujours.. La radio, la.. télévision.. , le journal, les tracts, le courrier, ou tout simplement la voix.. Ses objectifs se résument à :.. transmettre une information, un sentiment,.. se faire connaître.. établir un socle de compréhension.. obtenir une aide.. mette en place une relation.. Plus que des objectifs, ce sont des enjeux.. Les enjeux de la communication, avec leurs avantages, mais aussi leurs inconvénients tacites.. II) La communication pendant la Seconde Guerre Mondiale.. Il est intéressant de noter que, pendant la Seconde Guerre Mondiale, la communication présentait déjà ces traits contemporains.. Les moyens de communication et les enjeux de celle-ci sont indissociables, car chacun a une influence sur l'autre.. Par la force des choses, les techniques pour communiquer n'étaient pas aussi performantes qu'aujourd'hui.. La presse (journaux), la radio (émissions), les tracts (affiches), le courrier (lettres) avaient une place de choix, à l'époque.. Mais même si, 70 ans plus tôt, la technologie n'était pas aussi pointue, les enjeux de la communication, eux, étaient exactement les mêmes.. Leur aspect s'est simplement modifié.. Au cours de la guerre, ils étaient essentiels à la victoire sur le.. nazisme.. Ces enjeux revêtent un caractère vital, dans le cadre de la guerre :.. transmettre un renseignement stratégique, une bonne nouvelle (par la radio, par exemple), un document important.. faire connaître la Résistance, la France libre et.. De Gaulle.. , dans un conflit aux monopole militaire et au monopole de communication assurés par les.. Alliés.. étendre des données aux services secrets et aux réseaux de résistance, pour que ces derniers puissent les utiliser à leur avantage.. obtenir l'aide des résistants, des Alliés, de la France libre.. mettre en place une relation entre tous les réseaux (.. CNR.. ).. III) Impact de la communication sur les manœuvres militaires.. La communication a inévitablement eu un impact sur les manœuvres militaires de la guerre.. Elle a soit permis de les coordonner, afin que leur succès soit assuré, soit de les anticiper.. Entre eux, les chefs des différents.. états-majors.. communiquent.. Ils sont en mesure de s'informer mutuellement sur la situation militaire, et l'évolution du conflit.. La communication, alors, devient une arme.. Fortes de leurs renseignements, les armées peuvent manœuvrer en connaissance de cause, frapper là où des points faibles ont été détectés.. Par ailleurs, la communication permet d'éviter des erreurs critiques.. Le lancement d'une force armée trop importante, par exemple, sur une position qui n'en vaut pas la peine.. Machine allemande Enigma.. À l'inverse, la communication peut devenir un rempart contre l'ennemi.. Les chefs d'état-major, avertis de l'avancée adverse, sont en mesure de renforcer leurs positions, d'augmenter l'effectif armé, ou de le réduire.. Lors de la.. Bataille de Koursk.. , les.. services secrets britanniques.. déchiffrent les.. codes Enigma.. des Allemands.. Les plans de bataille nazis, transmis aux.. Soviétiques.. , ont permis à.. Staline.. de sortir vainqueur du plus grand combat industriel de notre époque.. IV) Impact des manœuvres militaires sur la communication.. Les mouvements des troupes, lors de la Seconde Guerre Mondiale, ont provoqué deux effets consécutifs sur la communication.. Sabordage de la flotte française à Toulon.. D'abord, les manœuvres militaires l'ont restreinte.. Après l'attaque ou l'invasion d'un pays, les moyens de transport deviennent limités.. Les voies de chemin de fer sont endommagées, les hangars détruits.. Pendant l'occupation du territoire, des mesures tombent, limitant les émissions de radio, muselant la presse, interdisant les journaux.. La répression inhérente à une occupation limite la communication, par souci de crédibiliser la propagande.. Dans un deuxième temps, les manœuvres militaires stimulent la communication.. Elles lui donnent même un nouvel essor.. La communication, brimée, cherche à s'affranchir des limites qu'on lui impose.. Des recherches sont conduites, pour améliorer ses performances.. Ainsi, elle devient une arme redoutable.. I) 1939.. Le 1er septembre, sans la moindre déclaration de guerre, la.. envahit la.. Pologne.. Grâce à la tactique de la.. Blitzkrieg.. et au soutien de Staline (lié par le.. Pacte Molotov-Ribbentrop.. ), elle parvient à la vaincre rapidement.. En avril, une intervention militaire franco-britannique vise à sécuriser la ".. Route du Fer.. " norvégienne.. Néanmoins, le.. fjord de Narvik.. doit vite être abandonné, car Hitler envahit le.. Danemark.. , puis la.. Norvège.. Faits marquants de la communication :.. 24 août : Restriction des.. libertés octroyées à la presse par la loi de 1881.. 25 août : Interdiction de l'.. Humanité.. , journal officiel du.. PCF.. II) 1940.. Le front français reste paisible durant des mois.. C'est la ".. Drôle de Guerre.. Mais, le.. 10 mai.. , Hitler déclenche son offensive à l'ouest.. Après la chute des.. Pays-Bas.. Belgique.. et du.. Luxembourg.. , la France est envahie par la Wehrmacht.. Des milliers de civils fuient sur la route des Allemands.. Lorsque les troupes d'invasion franchissent.. les Ardennes.. , les défenses de la.. perdent leur efficacité.. Encerclés, les Français et le corps expéditionnaire britannique se replient à.. Dunkerque.. , où ils réembarquent sur les bateaux envoyés par.. Churchill.. Après l'.. armistice du 22 juin.. , Hitler cherche à abattre son dernier ennemi en Europe : l'.. Angleterre.. Luftwaffe.. de.. Goering.. entame donc le.. Blitz.. , afin de faire plier les Britanniques.. Invasion du 10 mai 1940.. 18 juin : Appel du Général De Gaulle.. Juillet : Écrits de.. Jean Texcier.. contre l'Occupant.. 18 juillet : 5 minutes sont allouées à la France libre sur la BBC.. Septembre : Appel à la revanche du.. Général Cochet.. en zone Sud.. Novembre : Manifestations parisiennes contre Hitler et Pétain.. 1er décembre : Premier numéro du journal.. Libération-Nord.. , par.. Christian Pineau.. 15 décembre : Premier numéro de Résistance.. 23 décembre : Appel du Général De Gaulle à manifester en métropole, le 1er janvier.. III) 1941.. Les dernières offensives nazies ont lieu en Europe balkanique et danubienne.. Elles entraînent la chute de la.. Roumanie.. et de la.. Bulgarie.. Le 22 juin, Hitler déclenche l'.. Opération Barbarossa.. , et envahit l'.. URSS.. En trois mois, ses armées parviennent aux portes de.. Leningrad.. Moscou.. SS.. commettent des exactions contre les populations locales.. Attaque sur Pearl Harbor.. Le.. Japon.. , le 7 décembre,.. détruit la flotte américaine stationnée à Pearl Harbor.. , dans les.. îles Hawaï.. Ensuite, il avance vers la.. Birmanie.. , l'Asie orientale, et l'.. Australie.. L'agression nippone précipite les.. États-Unis.. dans la guerre.. 21 janvier : Arrestation d'.. Honoré Estienne d'Orves.. , fondateur du réseau de résistance Nemrod.. 15 mars :.. Opération Savanna.. (premier sabotage franco-britannique).. 22 mars : Lancement de la ".. campagne des V.. " par la BBC.. 1er avril : Premier numéro de.. La voix du Nord.. 6 mai : Réception en France du premier agent des services secrets britanniques (.. SOE.. 27 mai : Appel du PCF à libérer la France.. Août : Premiers pas de Cornète, filière d'évasion.. Septembre : Survol de la France occupée par des.. Lysanders.. , pour le compte du SOE.. Septembre :.. atteint.. 24 septembre : Fondation du.. Comité National Français.. par De Gaulle.. 23 octobre : Discours du Général De Gaulle prônant la cessation des attentats contre les allemands, qui provoquent systématiquement des représailles.. 7 novembre : Parachutage d'.. Yvon Morandat.. , en zone Sud.. IV) 1942.. Dans le.. Pacifique.. , les forces américaines du général.. Mac Arthur.. stoppent l'élan victorieux japonais.. La bataille de.. Midway.. (juin), surtout, affaiblit le potentiel naval nippon.. À partir de septembre, la Wehrmacht tente de s'emparer de.. Stalingrad.. sur la.. Volga.. Mais les Soviétiques opposent à leurs assaillants une résistance farouche.. Finalement, les hommes du.. Maréchal Joukov.. font leur jonction, encerclant ceux de.. Von Paulus.. Soviétiques dans les ruines de Stalingrad.. En février, les Allemands se rendent.. Ils échouent également à Koursk, en juillet.. Afrika Korps.. Rommel.. se heurte aux Anglais à la.. Bataille d'El Alamein.. , au mois d'octobre.. Les troupes du.. Reich.. sont battues.. En novembre, lors de l'.. Opération Torch.. , les troupes anglo-américaines débarquent au.. Maroc.. et en.. Algérie.. À.. Tunis.. , Allemands et Italiens, pris en tenaille, cessent le combat.. 2 janvier : Parachutage de Jean Moulin.. 17 janvier : Transformation du.. SR.. de la France libre en.. BCRAM.. 27 février : Destruction par les Britanniques de la station radar allemande de Bruneval, en.. Normandie.. , grâce aux renseignements du réseau Rémy.. Avril : Apparition des.. FTP.. en zone occupée.. Avril : Création du BIP par Jean Moulin.. Avril : Mise au point de la.. source K.. Juillet : Création du CGE par Jean Moulin.. 20 octobre : Dénonciation par le.. MNCR.. du.. massacre des Juifs déportés.. Novembre : Création du SOAM en zone Sud.. V) 1943.. Après leur conquête de l'.. Afrique du Nord.. , les Alliés débarquent en.. Sicile.. , en juillet.. Opération Husky.. précipite la chute de.. Mussolini.. Italie.. capitule.. Mais les armées allemandes envahissent l'Italie jusqu'au sud de.. Rome.. Les Alliés parviennent à la.. Ligne Gustave.. , où ils sont bloqués.. Passant par la rivière Austente, ils parviennent à libérer la capitale.. 26 janvier : Fusion des mouvements de résistance de la zone Sud (.. Libération.. Franc-Tireur.. Combat.. ) en un seul et même mouvement : les.. MUR.. Février : Proposition de l'antenne de Berne de l'.. OSS.. de financer les MUR (affaire suisse).. Avril : Création du BOA en zone Sud.. Printemps : Déchiffrement des codes Enigma nazis, par Américains et Britanniques.. 15 mai : Annonce par Jean Moulin, via télégramme, du ralliement du CNR à la cause du Général De Gaulle.. 27 mai : Fondation du CNR.. 3 juin : Création du.. CFLN.. 21 juin : Arrestation de Jean Moulin,.. Raymond Aubrac.. , et des autres participants de la réunion, à.. Calluire.. 8 juillet : Mort de Jean Moulin en.. Gare de Metz.. Juillet : Multiplication des sabotages en France.. Septembre : Parution des paroles du.. Chant de la Libération.. (prochain Chant des Partisans) par les Cahiers de la Libération.. 6 au 9 novembre : De Gaulle devient l'unique président du CFLN.. VI) 1944.. Sur les ordres du général.. Eisenhower.. , les pilotes britanniques, le 5 juin, bombardent le nord de la France.. Le lendemain, les Anglo-américains déclenchent l'.. Opération Overlord.. Mur de l'Atlantique.. s'avère incapable de repousser l'envahisseur.. Le 25 août,.. Paris est libéré.. deuxième division blindé.. e du.. Général Leclerc.. et les résistants parisiens.. Les Américains lancent un assaut massif sur les.. Iles Mariannes.. Au cours de la bataille de la.. Mer des Philippines.. , ils attaquent à la fois la marine et l'aviation des Japonais.. 5 janvier : Fusion des MUR avec les mouvements de la zone occupée, en.. MLN.. 21 février : Exécution des membres du Groupe.. Manouchian.. 21 avril : Fixation par le CFLN des pouvoirs publics de la France libérée et droit de vote aux femmes.. 1 et 5 juin : Annonce par la BBC, sous forme de messages codés, du.. Jour J.. (Les premiers vers du poème de.. Paul Eluard.. résonnent : Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone.. ).. 3 juin : Adoption par le CFLN du titre de.. GPRF.. 6 juin : Déclenchement du plan vert de la Résistance (saboter les lignes ferroviaires) et du plan rouge (mener des actions de guérilla).. 25 juin : Parachutages intensifs de matériel, en plein jour, sur les maquis.. 18 août : Grève à Paris, et mobilisation générale, sur ordre de.. Rol-Tanguy.. 23 octobre : Admission du GPRF par les États-Unis, le Royaume-Uni et l'URSS.. VII) 1945.. Après sa victoire à Stalingrad, l'.. Armée Rouge.. pénètre en Allemagne.. Le Reich est bombardé.. Hitler lance sur l'Angleterre ses missiles.. V1.. V2.. Le 26 avril, les armées américaines et soviétiques font leur jonction sur l'.. Elbe.. , au pont de.. Torgau.. Le nord de l'Italie est libéré par les offensives alliées.. Le 30 avril, les Russes.. s'emparent de Berlin.. , poussant Hitler au suicide.. L'Allemagne signe une capitulation sans condition.. En février, les troupes américaines atteignent les premières îles japonaises.. Malgré la déclaration de guerre des Soviétiques et la perte de la Birmanie, la résistance nippone ne fléchit pas.. Alors, le président.. Truman.. utilise la première bombe atomique de l'Histoire.. Deux bombes sont larguées sur Hiroshima et Nagasaki.. , les 6 et 9 août.. L’empereur japonais.. Hiro Hito.. est obligé de signer la capitulation japonaise, le 2 septembre.. 15 juin : Rétablissement des lois octroyées en 1881 à la presse.. 1945 : Restauration complète de l'indépendance radiophonique.. 1- Contexte.. La presse clandestine (hostile à Vichy ou à l’Occupant) naît dans un cadre législatif et répressif particulier.. En France, la presse est encadrée dès l’entrée en guerre.. L'État restreint les libertés octroyées par la loi de 1881, qui garantit pourtant la liberté de presse.. Consécutivement aux mesures prises contre la presse étrangère, puis contre les.. communistes.. , un décret vise les publications susceptibles de démotiver les populations et l'armée.. Cette censure entre en vigueur à compter du 24 août 1939.. Ces décrets et textes de loi seront appliqués jusqu’au 15 juin 1945, ce qui facilitera la tâche des Allemands.. Ainsi, dans les différentes zones occupées, la presse devient un moyen de propagande.. Les agences de presse et les journaux sont contrôlés.. L’exemple le plus frappant de ce contrôle est la parution de la première.. liste dite d’Otto.. , qui énumère 1060 titres de livres français à proscrire.. Cette liste est nommée en référence à l'ambassadeur de l'Allemagne à Paris :.. Otto Abetz.. La liste d'Otto, diffusée par la.. Propaganda Abteilung.. , voit le jour suite à la collaboration des maisons d'édition et du Syndicat des éditeurs français.. Henri Filipacchi.. , alors chef du service des.. librairies aux éditions Hachette.. , rédige un document initial qu’il soumet à la validation des éditeurs.. Cette première liste interdira de nombreux auteurs juifs, comme.. Joseph Kessel.. , le célèbre psychologue.. Sigmund Freud.. , mais également des communistes, avec en tête.. Karl Marx.. Léon Trotski.. Léon Blum.. , etc.. Liste d'Otto.. Ces censures sont décidées par la Propaganda-Abteilung Frankreich, organisme délégué du « Ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande », dirigé à l’époque par.. Joseph Goebbels.. La Propaganda-Abteilung attribue en priorité le papier aux maisons d'édition et aux journaux qui se montrent favorables à la politique allemande.. Son comité de censure relit les articles des journaux avant publication, et ses dirigeants placent des hommes dévoués à la tête des rédactions et des entreprises de presse.. Les résistants comprennent qu’il leur faut donc lutter contre la propagande allemande.. 2- Les méthodes pour lutter contre la propagande allemande.. A) Les graffitis.. C’est l'un des premiers gestes de contestation, et probablement l’un des plus simples à réaliser, malgré la peine encourue par l'auteur pris en flagrant délit.. Le graffiti peut revêtir divers aspects : labourer, barbouiller, déchirer les affiches de propagande.. Cette pratique prend une ampleur démesurée, au point que, en juillet 1940, les Allemands font suivre leurs affichages par ce bandeau explicite : « l’altération de la présente affiche sera considéré comme un acte de sabotage et puni des peines les plus sévères ».. Le 21 janvier 1942, Vichy emboîte le pas à l'Occupant.. Cependant, les résistants ne se bornent pas à la destruction des affiches.. Ainsi, sur les affiches de propagande officielles de Vichy, des ajouts comme les mots « vendus » ou « traîtres » deviennent chose courante.. L'humour, bien entendu, s'invite dans le détournement des messages véhiculés par les affiches.. Les portraits des dignitaires de l'État français, tels Pétain ou.. Laval.. , adoptent la moustache « à la Adolf ».. Malgré cela, le graffiti peut aussi prendre une tournure plus grave.. Placardés sur les murs des villes, les avis d’exécutions se couvrent d’inscriptions en hommage aux résistants victimes de la barbarie nazie.. Le «.. mort pour la France.. » est ainsi repris dans la scène d'entrée du film.. L’Armée du crime.. Robert Guédiguian.. Il arrive que lorsque des individus anonymes déposent des gerbes de fleurs au pied d'une affiche, celle-ci se transforme en calvaire.. L'adhésion des auteurs de graffitis à la cause de la France libre et à celle des mouvements de la Résistance intérieure s'illustre à travers ces actes de vandalisme.. La campagne des « V », qui consiste à tracer sur les murs le " V " de la Victoire, remporte un vif succès en Europe, après son lancement par la BBC en décembre 1940.. V tracé sur une affiche.. En France, dans les jours qui suivent l'émission.. « Les Français parlent aux Français ».. du 22 mars 1941 sur.. Radio-Londres.. , murs, portes et surtout panneaux d’affichage officiels se couvrent de « V ».. Ces lettres peuvent être accompagnées d'une.. croix de Lorraine.. ou d'un.. marteau et d'une faucille.. En 1941, plus de 500 000 inscriptions du genre sont enregistrées par la police, pour la simple région parisienne.. B) Les papillons.. Entre 1940 et 1944, la Résistance doit tenir compte des moyens techniques dont elle dispose.. Le format moyen des affiches empêche leur duplication massive, et ne doit surtout pas condamner les résistants qui les placarderaient ou les transporteraient.. Dès lors l’utilisation de papillons se développe.. Papillon.. Un papillon est en un tract de format réduit, censé être distribué, jeté ou fixé.. Sa conception et sa fabrication sont simples, car il est, la plupart du temps, réalisé sur des formats standards (étiquettes d’écolier).. Une section de la Résistance se charge de la fabrication des papillons : les organisations de jeunesse.. Lors des appels au souvenir des fêtes de la nation lancés par la BBC, et des réunions incitant les victimes du.. STO.. à gagner les maquis, les papillons sont reproduits en masse.. Dès l'été 1942, la section juive de la.. MOI.. se lance dans la production de papillons visant à dénoncer la déportation des enfants de confession et d'origine juives.. Le papillon remporte un immense succès auprès de la Résistance, pour deux raisons.. En premier lieu, la brièveté : un slogan voire un dessin s’interprètent instantanément.. C'est pourquoi les rues se couvrent de papillons, malgré la lutte acharnée des autorités locales pour les arracher.. Des slogans comme « Vive la République quand même », « Pétain au dodo, Laval au poteau », « Travail forcé - Loin de la Famille – Contre la Patrie » manifestent l’hostilité de la population.. De plus, le papillon peut être aisément répandu par les résistants, que ce soit dans une ruelle, une salle, un livre ou encore une boîte aux lettres.. C) Les tracts.. L'appel à l'armistice de Pétain, le 17 juin 1940, coïncide avec l'apparition des premiers tracts.. Ces derniers sont ronéotypés ou dactylographiés.. La France libre peut être amenée à en réaliser, mais elle peut aussi déléguer cette tâche aux services alliés (britanniques au départ).. Quoi qu'il en soit, les tracts finissent par être parachutés en France.. Finalement, les résistants de l'intérieur sont également appelés à la confection.. Durant la guerre, les tracts demeurent un excellent moyen de lutte contre la propagande officielle, car ils se veulent l'antithèse des papillons, en détaillant et en argumentant leur contenu.. L'information délivrée par les tracts traite donc d'une question en particulier.. Si la volonté nationale souhaite répandre une donnée en sa faveur, des milliers de tracts sont simultanément reproduits.. C'est le cas en mai 1941, après l’annonce de la création du.. « Front national de lutte pour l’indépendance et a liberté de la France ».. par le PCF.. Au départ, les tracts sont signés par des groupes aux motivations floues, parfois même indépendants de la Résistance.. À partir de 1942, cependant, ils sont signés par des mouvements de la Résistance, en réaction à des événements importants.. Ainsi, le Comité d’action contre la déportation réagit aux déplacements forcés des brimés du régime nazi, des consignes sont données aux populations, par les comités locaux et départementaux de la.. , à la suite du Jour J.. Plusieurs dizaines de millions de tracts seront reproduits lors de la Seconde Guerre Mondiale, en dépit des peines encourues et de la répression.. Tract glorifiant le travail de la France libre.. D) Les journaux.. a) Une presse qui résiste.. La presse, pour commencer, est très limitée.. Contrôlée, elle ne dispose de quasiment aucun moyen pour se lancer dans la résistance.. Cela explique sa collaboration initiale avec les Allemands.. Cependant, des mouvements de Résistance finissent par apparaître, et se rassemblent autour d’un titre-phare : Libération.. Après des débuts mitigés (35000 exemplaires fin 1941), le soutien économique de la France libre rend possible l’élargissement de la diffusion des journaux résistants.. De cette manière, en juillet 1943, la diffusion de Libération en zone Sud est au minimum multipliée par six (de 10 000 à 60 000 exemplaires).. De nombreux journaux apparaissent, à l'image de " Libérer et fédérer " à.. Toulouse.. , ou encore de " L’Espoir 93 " à.. Saint-Étienne.. Une grande partie d'entre eux affiche même une orientation politique.. L’Humanité, par exemple, se veut le porte-parole du PCF français, et.. le Populaire.. se réclame journal (clandestin) du parti socialiste.. b) Les difficultés techniques.. À la difficulté liée à la répression s’ajoutent des difficultés techniques.. En effet, un numéro de journal est capable de passer d'un mode d'impression très sophistiqué à un mode peu élaboré.. La précarité des filières approvisionnant les journaux en matériel, trop sollicitées, peut expliquer ce phénomène de recul brutal.. Un même numéro peut être imprimé en différents lieux, avec, inévitablement, du matériel différent.. L’Humanité et.. La Vie ouvrière.. sont régulièrement confrontés à ce genre de problème.. La troisième explication repose sur l'efficacité de la surveillance policière.. Car, après une vague d'arrestations, une imprimerie à l'arrêt est en mesure d'enrayer tout le  ...   : " C7 ".. Son importance, sur le plan stratégique, est liée à la catégorie de terrains à laquelle il appartient : " Homo-Dépôt ".. Avion sur la piste.. L'imprévu rythme la vie du Terrain " Chénier ".. En pleine nuit, il est susceptible de recevoir des avions de résistants.. C'est pourquoi il est équipé du matériel de transmission le plus performant qui soit.. Les maquis alentours le surveillent de près.. La garnison du terrain, sous la responsabilité de Bernard Cournil, compte 18 résistants.. Le parc automobile tout proche permet aux travailleurs de transporter le matériel largué, bien que, parfois, ils soient obligés de monter en charrette.. Un mulet se charge du ravitaillement du terrain, dont l'équipe reste systématiquement en éveil.. Entre août 1943 à août 1944, le Terrain « Chénier » a permis à 90 Français Libres et Alliés (officiers et sous-officiers) de se réceptionner en territoire ennemi, sans oublier le commando américain, qui a atterri sur ce terrain.. 90 tonnes d'explosifs et d’armement, disséminées dans plus de 700 colis, auront également été parachutées.. 2- Les liaisons terrestres.. Une fois en territoire ennemi, les résistants doivent remédier aux mesures prises par l'Occupant et Vichy, c'est-à-dire la réquisition des véhicules, des pièces d'automobile, et le monopole sur l'essence.. Rouler en voiture ou en camion, quand l'occasion se présente, n'exclut pas les risques.. Les autorités locales peuvent demander la justification de la possession du véhicule.. En dernier recours, les résistants essayent de se rapprocher des professionnels utilisant au quotidien de tels moyens de locomotion (artisans, transporteurs, livreurs.. La solution pourrait alors devenir la marche à pied ou le vélo, mais encore une fois, les soldats se méfient des cyclistes, assimilés aux fournisseurs du marché noir.. Le tramway, le métro et le train sont aussi la cible de contrôles récurrents.. Les cheminots de la.. SNCF.. vont tout de même jouer un grand rôle, en tant que passeurs de la ligne de démarcation.. Déchargement de matériel au profit de la Résistance.. 3- Les liaisons maritimes.. Les liaisons terrestres, en temps de guerre, deviennent difficilement utilisables.. Dès 1940, les liaisons maritimes entrent donc en jeu.. La Résistance extérieure fait débarquer ses hommes sur les côtes bretonnes (souvent en collaboration avec les pêcheurs), normandes (Le fondateur du réseau Saint-Jacques,.. Maurice Duclos.. , y accoste le 4 août 1940) ou sur le littoral méditerranéen (via Gibraltar).. vedettes.. et les.. sous-marins.. permettent de réaliser la majeure partie du trajet.. Une fois à proximité des côtes, les bateaux de pêche se prêtent mieux à un débarquement discret.. Toutefois, les opérations maritimes ne sont pas exemptes de risques.. La météo a une influence sur elles, mais, par-dessus tout, les patrouilles ennemies effraient les résistants.. Elles sont en effet susceptibles de démasquer les Français libres.. Par mesure de précaution, avant même que le Mur de l'Atlantique ne sorte de terre, les littoraux du nord et de l'ouest de la France sont défendus d'accès aux non-résidents, sur une surface de 25 km.. Les traversées marines, à l'image des parachutages, s'effectuent la nuit.. Dans ce cas-là, on évite la pleine lune.. Et même si tous les facteurs de réussite sont réunis, le succès de l'opération dépend du soutien des habitants.. La mer, dans un contexte d'essor technologique, ne figure plus le domaine idéal de transport.. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, cependant, l'acheminement d'hommes, de matériel et de courrier dépendra d'elle.. 4- Les transmissions radio.. A) Émettre dans la clandestinité.. Durant le conflit, la transmission des renseignements utiles à la Résistance, et la communication de données stratégiques à la France libre, se fera par la radio.. Toutes les liaisons, qu'elles soient aériennes, maritimes ou aériennes, reposent sur la radio clandestine.. En effet, celle-ci fournit les informations essentielles à leur mise en place.. Le 25 décembre 1940, Honoré d'Estienne d'Orves établit la première liaison radio clandestine, entre Londres et la Bretagne.. Le stratagème repose sur un opérateur radio et un poste-émetteur.. Nemrod, service de renseignements, naît de cette liaison.. Honoré, dénoncé, est néanmoins arrêté avec certains membres de son groupe, puis fusillé.. Au début de 1941, la plupart des tentatives de création de liaisons avortent.. Il faudra attendre 1942 pour que les postes-émetteurs, en France occupée, deviennent vraiment performants.. Ces appareils, lourds et encombrants, présentent un désavantage : il est très difficile de les transporter sans se faire repérer.. À ces contraintes s'ajoute la complexité du maniement : trouver la bonne fréquente, coder les messages diffusés,.. Au départ, la Gestapo mène avec efficacité la lutte contre les radios clandestines.. La radiogoniométrie, maniée par la Funkabwehr, permet de repérer les ondes émises.. et de cibler les responsables.. Dès qu'une anormalité est repérée, les Allemands arrêtent les opérateurs radios, qu'ils œuvrent en France occupée ou à Vichy.. Les " pianistes " (opérateurs radios) doivent donc se conformer à une série de règles, dans le but de ne pas être démasqués.. Émettre sur la même fréquence est possible, tant que la diffusion ne dure pas plus de dix minutes.. La puissance des ondes doit à tout prix être réduite.. Les lieux d'émission sont surveillés, et changent régulièrement.. Réglage d'une radio dans un maquis.. En réponse à la répression allemande, Jean Moulin affermit le contrôle sur les transmissions, ainsi que sur les appareils en dépendant.. Le WT, en novembre 1942, se charge de cette tâche.. La centralisation opérée par Moulin déplaît à certains mouvements de résistance.. En juillet 1943, en effet, les Allemands essayent de mettre le WT hors service.. Jean Fleury, au cours de l'été 1943, s'occupe de réorganiser les transmissions.. Avec les progrès technologiques - plus de postes acheminés en France, miniaturisation du matériel (entre 1941 et 1944, la masse des postes-émetteurs a été divisée par 5), amélioration du codage - le trafic radio grandit.. Lors de la phase précédant la libération de Paris, 300 télégrammes sont expédiés à Londres.. B) Communiquer avec les services de renseignements.. Au cours de l'été 1940, qui suit l'.. effondrement de la défense française.. , l'IS du Royaume-Uni tente de rassembler un maximum de renseignements stratégiques et politiques.. La position des installations militaires allemandes, et les mouvements des troupes, deviennent des informations vitales.. Il faut résister, dans le même temps, aux actions de démantèlement conduites par les nazis, notamment par le service de contre-espionnage : l'.. Abwehr.. En France, les réseaux créés par les services secrets britanniques (.. Alliance.. Jade-Fitzroy.. ,.. ) épaulent les membres de l'IS dans leur entreprise.. En juillet, Winston Churchill fait créer le SOE.. Ce service a pour mission d'encourager les populations des pays occupés à mener des actions paramilitaires.. 1 800 agents du SOE, une fois leur formation achevée, gagnent la France, où ils créent des réseaux de résistance.. Cela fait, ils livrent des armes, sabotent les installations ennemies, et organisent des évasions en direction de l'Espagne ou de la Bretagne.. Les agents du SOE encadrent les maquis.. Transmission de renseignements aux services secrets.. Le service de renseignements de la France libre ne reste pas en marge des opérations.. L'IS de Churchill lui fournit l'argent et le matériel pour agir.. Ainsi, il est capable de fonder ses propres réseaux de résistance.. Ses actions finissent même par crédibiliser de Gaulle aux yeux des Alliés.. Ces réseaux jouent un rôle important dans l'histoire de la Résistance.. Ils montrent que les objectifs de la lutte contre Hitler sont divers.. À la fois politiques, en unifiant la Résistance et en cherchant à crédibiliser la France libre auprès des Alliés, mais aussi militaires, en travaillant sur le Débarquement.. Le travail entre collègues implique souvent des désaccords, et des tensions surgissent entre les Britanniques et la France libre.. La dépendance en termes de matériel reste le sujet de débat dominant.. Ce n'est pas pour autant que l'entraide cesse.. Elle se perpétuera jusqu'à la fin du conflit.. En juin 1942, les Américains fondent l'OSS, qui a pour mission de collecter des renseignements sur la situation militaire, de financer les réseaux (surtout les réseaux non-gaullistes) et d'armer la Résistance à la veille du Débarquement.. C) Le rôle des transmissions dans la libération du territoire.. Les transmissions radio ont joué un rôle prédominant dans la préparation du Débarquement, puis dans la progression en territoire ennemi.. Avertis par les messages codés de la BBC, les chefs de la Résistance intérieure sont chargés de rassembler des informations sur le futur théâtre des opérations.. Entre janvier et septembre 1944, 52 équipes Sussex (chacune composée de deux Français formés, entraînés et armés par les services secrets américains, britanniques et français) sont parachutées en territoire occupé.. Elles sont chargées de mener une enquête approfondie du terrain.. Ces équipes, pour préparer la venue des Alliés, transmettent 500 messages potentiellement exploitables par Londres.. Transmission radio.. 93 équipes Jedburgh (constituées d'un Anglais, d'un Américain, d'un Français et d'un opérateur radio) aident, entre le mois de juin et le mois de septembre 1944, à libérer la Bretagne et le nord-est du pays.. Pour cela, elles installent des terrains de parachutage, fournissent des armes aux résistants locaux, et se coordonnent avec les mouvements des armées alliées.. Lors de la nuit qui précède le Débarquement, les aviateurs français prennent place dans leurs appareils.. Décollant de Londres, ils sont parachutés en France, afin de structurer les maquis.. Une fois que les Alliés ont débarqué, ils réceptionnent les armes, et s'emparent des transmissions radio.. Lorsque les résistants de l'intérieur émettent des messages radio, les Allemands tâchent de les enregistrer, puis de décrypter leur contenu, en " cassant le code ".. Voilà pourquoi le codage doit s'effectuer d'une manière exemplaire, sous peine de condamner les hommes agissant dans l'ombre.. Le message " compréhensible " est transformé en message codé, censé être uniquement interprétable par le récepteur.. Ce fameux code comporte des groupes de cinq lettres, aux allures incompréhensibles.. Une fois le message crypté, l'agent de liaison le remet à l'opérateur radio, qui, à son tour, le transmet.. L'opération, lorsqu'il agit ainsi, n'a aucune idée du contenu.. Deux procédés de codage sont essentiellement employés par les agents français, lors de la Seconde Guerre Mondiale.. La « double transposition » consiste à coder une première fois le message, depuis une phrase ou une citation connue à la fois par l'émetteur et le récepteur.. Le contenu, une fois crypté, est réparti par groupe de cinq lettres, et de nouveau codé grâce à une nouvelle citation.. Ce système demande néanmoins beaucoup de travail, et une attention particulière, au vue de sa difficulté de mise en œuvre.. Une simple erreur peut rendre incompréhensible la totalité du contenu.. De plus, les machines de cryptologie nazies sont en mesure de casser le code en quelques semaines.. Le « système A-Z », utilisé à partir de septembre 1943, consiste en une longue suite de chiffres.. Les clés numériques sont imprimées sur un mouchoir de soie.. Chaque clé ne sert qu’une fois, alors elle est découpée et détruite, après utilisation.. Ce système porte également le nom de One time pad (clé à n’utiliser qu’une fois).. Chaque lettre « compréhensible » est remplacée par une lettre codée.. Machine à crypter.. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la communication a permis de remporter la victoire contre les dictatures.. fascistes.. Les moyens de communication déployés par les résistants ont servi à libérer le territoire occupé par les nazis et celui soumis à l'autorité de Vichy.. Cette communication n'était pas exempte de risques pour les opposants aux régimes en vigueur.. En sacrifiant leur sécurité, et en mettant en péril leur propre vie, ils ont donné à la liberté une occasion de reconquérir ses anciennes terres.. Les brimades des autorités d'occupation et vichystes ont certes muselé une partie de la communication, mais elles l'ont également encouragée à se développer.. Dans un contexte politique répressif, les moyens de communication ont pris un nouvel essor.. Lorsque la situation tournait en leur défaveur, les résistants ont fait preuve d'une audace incroyable, et d'une ténacité à toutes épreuves, pour maintenir leurs relations avec les autres réseaux et les Alliés.. Malgré toutes les mesures prises par les dictatures fascistes et les régimes collaborationnistes, la communication n'a pu être étouffée.. Il y a toujours eu des hommes pour raviver la flamme de l'espoir qui menaçait de s'éteindre.. Les moyens de communication n'ont jamais pu être réellement mis hors d'état de nuire.. Malgré la faiblesse de leurs moyens techniques et leurs effectifs réduits, les résistants ont réussi, pendant la Seconde Guerre Mondiale, à enrayer efficacement la machine nazie.. Résistants fixant des affiches.. (Défense).. Organisation allemande, en activité entre 1921 à 1944, qui officiait en tant que service de renseignements de l'état-major.. Divisions armées allemandes, sous l'égide de Rommel, qui opérèrent dans le nord de l'Afrique.. Opposants aux forces de l'Axe.. Antisémite.. Hostilité et discrimination envers la population juive.. Appel du Général de Gaulle.. Lancé le 18 juin, exhorte à continuer le combat contre l'Allemagne nazie, et annonce l'entrée en guerre imminente de nouvelles puissances.. Armée soviétique, initialement levée dans le cadre de la lutte de la Russie révolutionnaire par les bolcheviks.. Armistice.. Convention suspendant les hostilités avant un traité de paix.. Armistice du 22 juin 1940.. Armistice humiliant pour la France, signée par le représentant de Pétain et de Hitler dans la clairière de Rethondes.. Papier d'identité.. Axe.. Ennemis des Alliés.. Bataille opposant l'Allemagne nazie à l'URSS, sur un champ de bataille immense, où se tient le plus grand combat de chars de tous les temps.. Elle se solde par une victoire soviétique.. Bataille opposant l'Afrika Korps de Rommel et le corps expéditionnaire italien au Royaume-Uni de Montgomery.. Elle se solde par une victoire britannique.. Bombardements de la Luftwaffe, pendant la Bataille d'Angleterre, sur le sud du Royaume-Uni, en particulier sur des villes comme Londres et Coventry.. Guerre-éclair, qui se caractérise par une stratégie combinant une avancée simultanée des fantassins, des chars et des avions.. Blocus britannique.. Blocage, par la Royal Navy, des liaisons et du ravitaillement aux forces de l'Axe.. BBC.. (British Broadcasting Corporation).. Radio britannique qui a joué un rôle capital dans la transmission des informations, lors de la Seconde Guerre Mondiale.. Bureau Central de Renseignements et d'Action Militaire.. BIP.. Bureau d'Information et de Presse.. BOA.. Bureau des Opérations Aériennes.. Camp d'internement.. Centre d'incarcération sur le territoire annexé, conquis ou dépendant de l'Allemagne nazie.. (Winston).. Homme fort de l'État britannique, en tant que Premier Ministre, de 1940 à 1945.. Codes Enigma.. Codes issus du chiffrement des informations par une machine Enigma.. Comité Français de Libération Nationale.. Conseil National de la Résistance.. Collaborationniste.. Se dit d'un individu ou d'une organisation servant les intérêts de l'Allemagne nazie.. CGE.. Comité Général d'Études.. Communisme.. Idéologie prônant une société privée de classes et de propriété privée.. Contrebande.. Déplacement illicite de personnes ou de marchandises, d'un territoire à l'autre, pour éviter des taxes ou des contrôles.. Couvre-feu.. Interdiction de sortir de chez soi pendant une période délimitée.. Dactylographié.. Écrit avec une machine à écrire.. (Charles).. Homme d'État français qui s'est illustré à travers son rôle dans la Résistance extérieure et dans le commandement des FFI.. Situation militaire, entre le 3 septembre 1939 (déclaration de guerre à l'Allemagne nazie) et le 10 mai 1040 (ruée à l'ouest de la Wehrmacht).. (Dwight).. Général américain, qui a conduit des opérations d'envergure, telles l'Opération Torch et Husky.. Fascisme.. Idéologie violente, nationaliste, niant les droits et libertés de l'individu, ainsi que l'égalité des hommes.. Unité de la police allemande, chargée de traquer les déserteurs.. Fjord.. Bras de mer exigu s'enfonçant à l'intérieur des terres.. Forces Françaises de l'Intérieur.. Organisation fondée par le Général De Gaulle, en juin 1940, dirigeant les mouvements de la résistance extérieure.. Territoire anciennement français, administré par les troupes allemandes d'occupation.. Francs-Tireurs et Partisans.. Funkabwehr.. (Défense radio).. Organisme chargé de repérer et de mettre aux arrêts les opérateurs radios clandestins.. (Philippe).. Chef militaire de la France libre, qui a combattu sur le front africain (prise de l'Oasis de Koufra), avant de débarquer en Normandie, de libérer Paris, Strasbourg et d'atteindre le camp d'extermination de Dachau.. (Geheime Staatspolizei).. Police politique aux ordres du nazi Heinrich Himmler.. Giraud.. (Henri).. Général de la France libre, commandant en Afrique du Nord, puis co-président du CFLN, en partenariat avec De Gaulle.. Celui-ci finira pas écarter Giraud de son poste.. (Hermann).. Ancien pilote, devenu Ministre de l'Air, sous le Troisième Reich, et commandant en chef de la Luftwaffe.. Gouvernement Provisoire de la République Française.. Graffiti.. Inscription murale réalisée, durant la Seconde Guerre Mondiale, afin de décrier Vichy et l'Occupant.. Empereur japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale, contraint de conclure la paix après les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki.. (Adolf).. Chef (Führer) de l'Allemagne nazie, fondateur du nazisme et auteur d'un nombre considérable de crimes de guerre ainsi que de crimes contre l'Humanité.. Instigateur du génocide juif et de nombreuses vexations contre des minorités qu'il jugeait inférieures à sa conception parfaite de l'homme (l'aryen), son nom est aujourd'hui source de dégoût.. Hudson.. Aéronef à deux moteurs, à capacité plus importante que le Lysander.. IS.. (Intelligence service).. Service secret britannique.. Joukov.. (Gueorgui).. Maréchal russe, sauveur de Stalingrad et de Leningrad, il délivre la quasi-totalité de la Biélorussie.. Après avoir pris Berlin, il reçoit la capitulation des nazis.. Surnom donné au 6 juin 1944, premier jour du Débarquement de Normandie.. Judéo-bolchévique.. Qualifie une personne accusée d'être juive, d'avoir contribué au succès de la révolution bolchévique d'octobre 1917 et d'avoir pris le contrôle de l'URSS.. Ligne de démarcation.. Limite entre la zone Nord (zone occupée) et la zone Sud (zone libre).. Ligne de fortifications construites en Italie, à hauteur du Mont Cassin, par l'organisation nazie Todt.. Ligne de fortifications construites en France le long des frontières belges, luxembourgeoises, allemandes, suisses et italiennes, entre 1928 et 1940.. Logistique.. Ensemble des opérations menées, dans une armée, autour des moyens de transport, de communication et de ravitaillement.. (Arme de l'air).. Armée de l'air du Troisième Reich, sous l'autorité d'Hermann Goering.. Lysander.. Aéronef à un seul moteur.. (Douglas).. Chef de l'état-major américain, actif dans le Pacifique, lors de la guerre contre le Japon.. Main-d'Oeuvre Immigrée.. Il découlera de la MOI un mouvement de résistance à l'Occupant, celui des FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans - Main-d'Oeuvre Immigrée).. Maquis.. Désigne le lieu d'opération d'un groupe de résistants, ou tout simplement le groupe en lui-même.. (Bataille de).. Bataille aéronavale, qui a opposé le Japon aux États-Unis, du 5 au 7 juin 1942, dans le Pacifique.. Mouvement de Libération Nationale.. Mouvement de résistance.. Organisation ayant pour objectif de sensibiliser et de coordonner la population en faveur de la Résistance.. Mouvement national contre le racisme.. Mouvements Unis de la Résistance.. (Benito).. Fondateur du fascisme, Président du Conseil du Royaume d'Italie, puis Président de la République sociale italienne.. Il mène la guerre aux côtés d'Hitler, avant d'être incarcéré une première fois.. Libéré par un commando SS, il revient quelque temps aux affaires, pour finir lynché par la foule à Milan.. Réseau de fortifications construit par le Troisième Reich sur les côtes occidentales de l'Europe, afin d'empêcher un débarquement allié depuis la Grande-Bretagne.. Nazisme.. Idéologie fondée par Adolf Hitler vers 1920, basée sur la division en " races " de la société, le racisme, l'antisémitisme et le rejet des Droits de l'Homme.. Au sommet de la pyramide est censée se trouver une " race " pure, la " race aryenne ".. En-dessous, certaines " races " sont tolérées, d'autres sont vouées à la destruction (Tziganes, Juifs, homosexuels,.. Désigne les troupes de la Wehrmacht en faction dans les pays asservis par le Troisième Reich.. Office of Strategic Services.. Nom de code attribué à l'invasion de l'URSS par l'Allemagne nazie, le 22 juin 1941.. Nom de code attribué au débarquement, le 10 juillet 1943, des forces canadiennes, britanniques et américaines, en Sicile.. Nom de code attribué à l'ouverture d'un nouveau front en Normandie, en juin 1944, et à l'établissement d'une tête de pont (zone sécurisée d'un territoire ennemi, depuis laquelle des troupes peuvent partir à l'assaut) vers l'Allemagne.. Nom de code attribué au débarquement des Alliés, le 8 novembre 1942, dans le Protectorat du Maroc et en Algérie française.. Organisation de résistance.. Regroupement structuré, voire hiérarchisé, de résistants.. Dit aussi Pacte de non-agression ou Pacte germano-soviétique.. Il prévoit le pacifisme de l'Allemagne nazie et de l'URSS, l'une envers l'autre, et la neutralité en cas d'attaque sur l'une des deux factions.. Dans une clause secrète, le pacte traite de la répartition des futurs territoires conquis entre l'Allemagne et la Russie.. Tract de format réduit, destiné à être jeté, éparpillé, distribué ou fixé sur une surface.. (Parti Communiste Français).. Parti politique classé, sur l'échiquier politique français, à la gauche radicale.. Issu d'une scission de la SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière), en 1920, au Congrès de Tour, il est le porte-parole direct de Moscou.. Pearl Harbor.. Baie de l'île d'Oahu, dans l'archipel d'Hawaï, abritant une base-navale américaine, cible de l'aviation nippone, le 7 décembre 1941.. Militaire illustre lors de la Bataille de Verdun, il est appelé au gouvernement de la France, peu après le début de l'offensive de la Wehrmacht à l'ouest.. Après s'être autoproclamé " Chef de l'État Français ", il engage Vichy sur la voie de la collaboration avec l'Allemagne nazie.. Il finit sa vie dans la honte, frappé d'indignité nationale.. (ou Propagandastaffel, autrement dit Escadron de propagande).. Organisme dirigé par le Ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande.. Elle se charge de distribuer le papier nécessaire aux impressions aux maisons d'édition favorables à l'Occupant.. Les comités de l'organisme relisent les livres avant publication, et se chargent d'indexer les ouvrages à mettre en valeur, ou justement à supprimer.. Propagande.. Ensemble de manœuvres visant à modifier le jugement populaire sur un individu ou un événement, pour ainsi embrigader ou endoctriner des habitants, et donc les manipuler à souhait.. Radiogoniométrie.. Technique de repérage de la direction d'arrivée d'une onde radio.. Radio noire.. Radio ayant pour objectif principal de renseigner la Résistance intérieure.. (Troisième).. État allemand, mais surtout nazi, dirigé par Hitler entre 1933 et 1945.. Réquisition.. Cession des biens ou des services d'un particulier aux pouvoirs publics.. Réseau de résistance.. Organisation spécialisé dans la réalisation d'un travail bien défini, comme le sabotage, la récolte de renseignements ou la récupération d'alliés en territoire ennemi.. Résistant.. Individu s'opposant à l'Occupant et au régime de Vichy.. Communiste français, membre actif de la Résistance intérieure, en particulier à la Libération.. (Erwin).. Général allemand, il conduit habilement l'Afrika Korps à travers l'Afrique, au point d'y gagner le surnom de " Renard du Désert ".. Il supervise l'amélioration du Mur de l'Atlantique, et finit par se suicider, après avoir participé à l'attentat contre le Führer.. Ronéotypés.. Dessin ou texte reproduit à la Ronéo, autrement dit avec une machine permettant de reproduire un document réalisé au stencil (support qui permet de dupliquer des copies en un nombre important).. (Schutzstaffel, autrement dit Escadron de protection).. D'abord rattachée à la protection du Führer, l'organisation nazie monte vite en puissance.. Elle s'intègre au système concentrationnaire, participe aux massacres de Juifs d'Europe de l'Est.. Sous l'autorité d'Himmler, la SS finit par devenir une véritable armée, qui commettra nombre d'exactions dans les territoires occupés (Massacres de Tulle et d'Oradour-sur-Glane).. Service de Renseignements.. SOAM.. Service des Opérations Aériennes et Maritimes.. (Service du Travail Obligatoire).. Système prévoyant l'envoi de milliers de travailleurs français en Allemagne, afin de servir l'effort de guerre nazi.. Service secret.. Organisation secrète au service d'un État, agissant dans l'ombre au profit de celui-ci.. Source K.. Écoute des liaisons radiophoniques entre Paris et Berlin par Rober Keller et ses hommes.. Soviétique.. Citoyen de l'URSS.. (Special Operations Executive).. Service ayant pour mission d'inciter les populations des pays occupés à conduire des actions paramilitaires.. (Joseph).. Homme d'État soviétique, dirigeant de l'URSS, responsable de la mort de millions de personnes.. Stencil.. Support permettant de dupliquer des copies en masse.. Tracts.. Texte ou publicité, sur support papier, distribué à la main ou déposé dans les boîtes aux lettres, pour véhiculer des idées.. Transmission sans fil.. (Harry).. Président des États-Unis, auteur du lancement des deux premières bombes atomiques de l'Histoire.. (Union des Républiques Socialistes Soviétiques).. État fédéral communiste, composé de 15 Républiques socialistes soviétiques.. État collaborationniste fondé par Pétain après l'armistice du 22 juin 1940.. (Friedrich).. Maréchal allemand, vaincu à Stalingrad par le Maréchal Joukov.. (Force de défense).. Armée du Troisième Reich.. WT.. (Wireless Transmission).. Zone occupée.. (Zone Nord).. Partie de la France au nord de la ligne de démarcation, où les troupes d'occupation de l'Allemagne nazie stationnaient.. Zone Sud.. (Zone libre).. Partie de la France au sud de la ligne de démarcation, sous l'autorité de Vichy.. La communication en temps de guerre a eu un impact sur Thionville, lors de son annexion au Reich.. et pendant sa libération par les Alliés.. Ces deux périodes ont été vécues par des Thionvillois, aujourd'hui vecteurs d'Histoire.. [3].. « Paris martyrisé ! ».. Descente des Champs-Elysées à la Libération.. « Mais Paris libéré.. « La fin de l'espoir est le commencement de la mort.. De Gaulle.. I) Bibliographie.. LORMIER Dominique (2012).. La Résistance, Éditions Gründ, Paris.. SEGRÉTAIN Franck (2006).. La Seconde Guerre Mondiale, Fleurus Éditions, Paris.. II) Sitographie.. org/wiki/Propagandastaffel.. (25 février 2013).. lexpress.. fr/diaporama/diapo-photo/culture/en-images-affiche-action-quand-la-politique-s-ecrit-dans-la-rue_1195119.. html?p=4.. google.. fr/url?sa=t rct=j q= esrc=s frm=1 source=web cd=4 ved=0CEkQFjAD url=http%3A%2F%2Fwww.. france-libre.. net%2Fimages%2Fstories%2Fcnrd2013%2Fcg31_concours_2013_.. pdf ei=_nwrUZbhF8qU0QXAyIGADA usg=AFQjCNFrDOzvwbIaXhRcy30qwayaR64Org sig2=9FRfDi4gUlZdow1fPwjxsg bvm=bv.. 42768644,d.. d2k.. musee-resistance.. com/IMG/pdf/CNRD2013_Resistance_web.. pdf.. http://recherche-archives.. vendee.. fr/archives/fonds/FRAD085_concoursdelaresistance2012.. mont-valerien.. fr/en/understand/le-mont-valerien-pendant-la-seconde-guerre-mondiale/la-resistance/.. (26 février 2013).. http://la-guerre-au-jour-le-jour.. over-blog.. com/1052-index.. html.. http://memoiredeguerre.. pagespro-orange.. fr/biogr/guillou-pierre.. htm.. net/images/stories/cnrd2013/cg31_concours_2013_.. planete-libertes.. info/chronore.. fondationresistance.. org/catalogue/appli.. org/pages/lettres/.. (17 juin 2013).. org/wiki/R%C3%A9sistance_int%C3%A9rieure_fran%C3%A7aise.. pagesperso-orange.. (18 juin 2013).. ecpad.. fr/.. Crédits photos : Wikipédia Lettre de la Fondation de la Résistance.. LACRUX Nicolas.. Wikipédia Lettre de la Fondation de la Résistance.. php?title=%C2%AB_Communiquer_pour_r%C3%A9sister_%C2%BB.. Catégorie.. Dernière modification de cette page le 18 juin 2013 à 13:47.. Cette page a été consultée 931 fois..

    Original link path: /index.php?title=%C2%AB_Communiquer_pour_r%C3%A9sister_%C2%BB
    Open archive

  • Title: « le temps qu'elles passent » - Wikithionville
    Descriptive info: « le temps qu'elles passent ».. Sur cette page, nous vous proposons une vision du développement durable.. Ce travail a été réalisé dans le cadre de La Master Class.. vidéo sur ce thème.. Cette formation a été organisé par le centre social « Lelierre » de Thionville du 25 au 29 octobre 2010.. Titre :.. « le temps qu'elles passent ».. Pitch.. (résumé).. Un film sur l'écluse de Thionville, lieu de passage du transport fluvial Mosellan.. L'écluse est un lieu qui se prête à la réflexion sur le transport fluvial, transport plus écologique ou qui s'intègre mieux dans le développement durable ? Et un lieu propice à l'écoulement du temps.. Il est important de souligner également que cette apparente tranquillité n'est pas un obstacle à l'efficacité du transport fluvial (un transport économique, écologique, qui réduit les nuisances sonores, et qui, bien mené, ne perd pas de temps par rapport au transport routier qui est plus sujet aux intempéries, moins efficace en terme de capacité de transport (1 péniche équivaut à 127 camions).. La proximité de la Moselle avec les gares de fret, pourrait ainsi permettre de combiner ces deux types de transport, pour en augmenter l'efficacité et la rentabilité (tant au niveau écologique et énergétique qu'économique).. Quelques chiffres.. Depuis le début des années 1970 jusqu'au milieu des années 1990 le trafic de la voie fluviale a constamment baissé, passant de  ...   de carburant pour faire 500 kilomètres.. - un avion pour seulement 6,6 kilomètres.. - un camion pour 100 kilomètres.. Consommation d’énergie pour un tonnage équivalent.. 2 fois plus importante pour les trains 27 fois plus importante pour les camions.. Pollution.. Ferroviaire (non électrique) : 4 fois plus importante Routier : 19 fois plus importante.. Comparaison prix de revient tonne/kilomètre.. Péniche : 0,01€ à 0,03€ Train complet : 0,06€ Camion : 0,27€.. 1 péniche de 90m = 66 wagons de train = 127 camions.. Le transport routier représente 87% du total des tonnes kilomètres.. Le transport ferroviaire 11% du total des tonnes kilomètres.. Le transport fluvial 2% du total des tonnes kilomètres.. Le transport routier progresse régulièrement depuis 1997 (de 80% à 87%) alors que le mode ferroviaire décroit depuis cette date (de 18% à 11%).. Le mode fluvial est quant à lui plutôt stable (1,9% en 1997 2% en 2007).. Les sources de réflexion et d'inspiration :.. Buycott.. :(Site pour la promotion du développement durable et équitable).. http://buycott.. eu/index.. php/Durable-et-equitable/Une-peniche-verte.. ADEME.. : (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'environnement).. http://www2.. ademe.. fr/servlet/KBaseShow?sort=-1 cid=96 m=3 catid=16309.. Voies Navigables de France.. vnf.. fr/vnf/home.. vnf?action=vnf.. L'INA.. ina.. fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/3099298001023/developpement-durable-et-petits-gestes-citoyens.. fr.. Elysée.. elysee.. fr/president/accueil.. 1.. dailymotion.. com/video/xc7xry_table-ronde-sur-la-relance-du-trans_news.. RFI.. com/video/xb6fga_le-defi-du-transport-fluvial-en-fra_news.. Les auteurs/Réalisateurs.. juliette.. xavier.. monique.. php?title=%C2%AB%C2%A0le_temps_qu%27elles_passent%C2%A0%C2%BB.. Dernière modification de cette page le 18 octobre 2011 à 10:06.. Cette page a été consultée 3 388 fois..

    Original link path: /index.php?title=%C2%AB%C2%A0le_temps_qu%27elles_passent%C2%A0%C2%BB
    Open archive

  • Title: Église Notre-Dame de l'Assomption - Wikithionville
    Descriptive info: Église Notre-Dame de l'Assomption.. Vue aérienne du quartier Saint-François et de son église.. L'oeuvre d'Ulysse Gémignani.. La chorale de l'église.. Les trois premières cloches.. La quatrième cloche : le bourdon « Marie-Joseph ».. La consécration.. 452 tuyaux.. Une église accessible à tous.. Les dons.. 10.. Ulysse Gémignani.. Entre 1942 et 1943, sous l'.. Annexion de Thionville.. , les Allemands prennent la décision de construire une laiterie.. Les travaux, cependant, ne s'achèvent jamais.. L'église : une ancienne laiterie.. Il faut attendre 1954 pour que la laiterie incomplète soit réhabilitée.. La ville, soucieuse d'offrir aux habitants du quartier Saint-François une église plus proche que.. Saint-Maximin.. , entreprend la conversion de la laiterie en lieu de culte.. Monseigneur Schivre, curé-archiprêtre de.. , s'implique activement dans cette démarche.. L'une des premières œuvres d'art de l'église arrive en novembre 1954, sur commande de Monseigneur Schivre.. Réalisée par.. , cette pièce représente le.. Christ.. Il s'agit du premier crucifix à orner le bâtiment.. L'artiste a dû tenir compte de plusieurs critères, lors de la sculpture de son oeuvre.. Celle-ci, accrochée au-dessus de l'.. autel.. , devait en effet être bien découpée dans la lumière de l'église.. C'est pourquoi.. Christ en croix.. a été réalisé tourné sur le côté, le dos visible aux yeux de tous, accroché uniquement par les épaules.. Un bois exotique, l'.. iroko.. , en provenance d'.. Abidjan.. , a servi à la réalisation de l'oeuvre.. Gémignani a travaillé pendant plus de deux ans sur son projet, ôtant le coeur de l'iroko pour faciliter le modelage du bois.. Il a taillé le corps du Christ dans une bille de bois pesant plus de deux tonnes et demi, large d'un mètre vingt.. Le résultat final pèse 400 kg.. Quant à la croix, haute de 5m et large de 3m50, elle pèse plus d'une tonne.. Deux câbles, chacun en mesure de supporter une tonne, relient la croix à la voûte du bâtiment.. Les ouvriers des entreprises Schnitzler et Gil prennent en charge la suspension de l'ouvrage.. Le mercredi 24 novembre 1954, Monseigneur Schivre, bénit le chef-d'œuvre d'Ulysse Gémignani.. Crucifix et orgue, dans le fond.. Mais le.. Grand Prix de Rome.. offre à nouveau ses services au quartier.. Saint-François.. , deux ans plus tard.. Derrière une cabine de bois, montée sur un échafaudage dressé devant la façade de l'église, l'artiste s'applique à la réalisation d'une nouvelle oeuvre.. Il finit par dévoiler aux.. paroissiens.. une statue de.. la Vierge.. , taillée à même la pierre du bâtiment.. Vierge sculptée.. Notre-Dame de l'.. Assomption.. reçoit la.. bénédiction.. de l'.. évêque de Metz.. , Monseigneur Heintz, le 4 novembre 1956.. Nef de l'église.. En septembre 1959, le dirigeant de la chorale de la paroisse Saint-François, M.. Martin, aspire à créer une phalange de jeunes garçons, afin de compléter la chorale adulte.. Ce recrutement aurait pour intérêt d'embellir les futures cérémonies organisées au sein de Notre-Dame de l'Assomption.. Afin de contribuer au rayonnement de l'église Notre-Dame de l'Assomption dans le quartier, la paroisse de l'abbé Canuel prend l'initiative de la doter de quatre.. cloches.. Un grand mouvement s'organise autour de ce projet, les paroissiens étant invités à décider du nom des ouvrages, à contribuer à leur achat et à signer le.. Livre d'Or.. presbytère.. Cette décision fait suite à l'achat, par les paroissiens, d'une.. 2 CV.. à leur abbé, incapable de se rendre sur le lieu de la messe les journées enneigées (Républicain lorrain du 14 novembre 1960).. Le presbytère.. L'annonce est finalement faite le mercredi 22 mars 1961 par le.. Républicain lorrain.. Lors de la cérémonie du.. Dimanche des Rameaux.. , Monseigneur Célestin Schivre, initiateur de la conversion de la laiterie du quartier Saint-François en église, bénira les trois cloches nouvellement arrivées.. La quatrième reste dans l'attente de la réunion de fonds suffisants.. La volonté paroissienne a d'ailleurs primé.. Les cloches portent les noms les plus cités lors du vote.. « Marie-Françoise » devient ainsi une cloche pesant près de 650 kg.. Dédiée à Saint-François (patron du quartier), ornée de l'inscription « Ave Maria gratie plena », elle a pour but de sonner l'Angélus.. Son son est caractérisé par un Sol.. « Marie-Anne » est moins volumineuse que « Marie-Françoise », mais elle permet de donner le son La.. Son pourtour est décoré de personnes renvoyant  ...   de la cloche, on y trouve l'inscription « Marie-Joseph, le 4 novembre 1966,.. Paul VI.. étant pape, les amis de Thionville de Saint-François ont offert cette cloche pour la dédicace de l'église.. Parrain : M.. Jean-Baptiste dimanche ; marraine : Mme Marguerite Masuy ».. Son déchargement est réalisé par la grue du garage Onasch, en la présence de M.. Leclerc, président de l'Amicale Saint-François et.. conseiller municipal.. , ainsi que de l'abbé Canuel.. La cloche est suspendue à un portique de bois, sur le parvis de Notre-Dame de l'Assomption, dans l'attente de sa bénédiction.. D'ailleurs, celle-ci a lieu entre les messes de 9h30 et 10h30, le dimanche 16 octobre 1966.. Son rôle sera désormais de convier les fidèles aux offices dominicales.. Dès le lendemain, elle rejoint les trois autres cloches au sommet du clocher.. Le bourdon à son portique.. Dix ans après la bénédiction de l'église, le 4 novembre 1956, l'abbé Canuel et la paroisse Saint-François organisent les préparatifs de sa.. consécration.. par Monseigneur Schmit, évêque de.. Metz.. La cérémonie débute par le scellement, dans l'autel de l'église, de quatre.. reliques.. Un fragment de vêtement de.. Saint-François d'Assise.. Des ossements de.. Sainte-Agnès.. Un morceau du corps de.. Saint-François de Sales.. Des ossements de Saint-Fidèle.. M.. Bruno Ferrucci, maçon à Terville, contribue au scellement des reliques.. Après cette opération, Monseigneur Schmit rend hommage au constructeur de Notre-Dame de l'Assomption : Monseigneur Schivre.. Pour fêter la consécration de l'église, 110 enfants âgés de 11 ans y sont communiés le jour-même, dans l'après-midi.. Mise en place de l'orgue.. Fin décembre 1962, un.. orgue.. arrive dans l'église.. Monté par des ouvriers de.. Boulay.. , il peut être déplacé n'importe où dans le bâtiment.. 452 tuyaux (50 en bois de chêne, 30 en bois de sapin, 372 en métal, soit à 30, soit à 50% d'étain) contribuent à l'harmonisation de ses sonorités.. Son inauguration a lieu lors de la messe de minuit.. En 1996, à la demande de l'Abbé Blum, une estrade est installée derrière l'autel.. Cela permet de rehausser l'orgue et la chorale (jusqu'alors positionnée plus bas).. Le facteur d'orgue Koenig s'occupe également de nettoyer l'orgue de l'église, passant quinze-heures à le réparer et à le dépoussiérer.. Installation de l'estrade.. Un nouveau cap est doublé par l'église, lors de l'inauguration, le dimanche 23 novembre 2003, d'un.. ascenseur.. Destiné aux personnes handicapées ou à mobilité réduite, il leur permet directement, depuis le côté donnant sur la cour de l'école primaire Victor-Hugo, de rejoindre l'église.. Cette installation a été préférée par la Ville à celle d'une rampe, qui aurait posé des problèmes esthétiques au bâtiment.. Ascenseur de l'église, avec, de gauche à droite, M.. l'Abbé Albert Blum, M.. Vital Tissier et M.. Robert Collier.. Après cinq mois de travail d'une paroissienne ayant tenu à rester dans l'anonymat, une.. mosaïque.. (1,20m X 1,80m) à l'effigie de Saint-François est offerte à l'église du quartier en juin 2004.. Parvis de Notre-Dame.. Ulysse Gémignani naît d'un père italien, le 21 décembre 1906, à.. Paris.. Étudiant aux.. Beaux-arts.. de 1926 à 1933, il obtient le Premier Grand Prix de Rome à la fin de ses études.. Ses œuvres sont exposées dans la capitale, au.. Salon des Artistes Français.. , ce qui lui vaut de nombreux prix et distinctions.. Le sculpteur est extrêmement influencé par le classicisme.. Son travail s'oriente aussi vers une tendance plus humaniste, en conservant les facettes réalistes du corps humain.. Certaines de ses œuvres ont rencontré un immense succès :.. Dionysos.. en marbre ( 1937 -.. Parthenay.. Haut-relief.. de 80 m2 (1938 - Pavillon français, lors de l'Exposition de New-York).. Fontaine en pierre (1943 -.. Pierre de trois mètres (1951 - Monument aux Déportés de.. Bayeux.. Pierre de quatre mètres pour la statue de.. Merlin.. (Thionville).. Christ en bois de cinq mètres (1954 - Thionville).. Haut-relief en bronze (1959 - Mémorial du.. Mont-Valérien.. Façade du bâtiment.. Un grand merci à M.. Laglasse et aux membres des Archives municipales de Thionville, pour leur patience, le temps accordé et leurs conseils.. Un grand merci également à l'équipe du Centre le Lierre pour la réalisation de cet article.. Archives municipales de Thionville (tous droits réservés).. Archives municipales de Thionville.. php?title=%C3%89glise_Notre-Dame_de_l%27Assomption.. Dernière modification de cette page le 1 août 2013 à 13:24.. Cette page a été consultée 864 fois..

    Original link path: /index.php?title=%C3%89glise_Notre-Dame_de_l%27Assomption
    Open archive

  • Title: Discussion catégorie:Mémoire - Wikithionville
    Descriptive info: Discussion catégorie:Mémoire.. Tous les commentaires sur la rubrique " Mémoire " du Wikithionville sont les bienvenus ici.. Merci de votre participation à la vie du site.. php?title=Discussion_cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire.. Dernière modification de cette page le 22 juillet 2012 à 21:35.. Cette page a été consultée 621 fois..

    Original link path: /index.php?title=Discussion_cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire
    Open archive

  • Title: Voir le texte source - Wikithionville
    Descriptive info: pour.. Catégorie:Mémoire.. Vous n’êtes pas autorisé(e) à modifier cette page, pour les raisons suivantes :.. L’action que vous essayez de réaliser n’est accessible qu’aux utilisateurs du groupe :.. Administrateurs.. Vous devez confirmer votre adresse de courriel avant de modifier les pages.. Veuillez entrer et valider votre adresse de courriel dans  ...   de la page :.. {| cellspacing= 0 style= hight: center; width:100%; background-color:; border: Sienna solid 3px; | style= font-size:120%;text-align:center; background-color:; | font color= #000000 H1 '''Le territoire thionvillois et son histoire ''' /H1 /font |- |text-align:center;colspan= 3 style= padding:1px 1px 2px 2px | {{#ev:dailymotion|xasmfe|250}} {{#ev:dailymotion|xbisxx|250}} {{#ev:dailymotion|xfr7y5|250}}.. Revenir à la page.. php?title=Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire..

    Original link path: /index.php?title=Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire&action=edit
    Open archive

  • Title: Historique des versions de « Catégorie:Mémoire » - Wikithionville
    Descriptive info: Historique des versions de « Catégorie:Mémoire ».. Voir les opérations sur cette page.. Naviguer dans l’historique.. À partir de l’année (et précédentes) :.. À partir du mois (et précédents) :.. tous.. janvier.. février.. mars.. avril.. mai.. juin.. juillet.. août.. septembre.. octobre.. novembre.. décembre.. (toute dernière | toute première) Voir (50 plus récentes) (50 plus anciennes) (.. 20.. 50.. 100.. 250.. 500.. Légende : (actu) = différence avec la version actuelle, (diff) = différence avec la version précédente,.. m.. = modification mineure.. (actu) (diff).. 6 janvier 2012 à 12:23.. Guedenet.. (.. discuter.. contributions.. (423 octets).. RSS.. Atom..

    Original link path: /index.php?title=Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire&action=history
    Open archive

  • Title: Suivi des pages associées à « Catégorie:Mémoire » - Wikithionville
    Descriptive info: Suivi des pages associées à « Catégorie:Mémoire ».. ←.. Cette page spéciale montre les modifications récentes sur les pages qui sont liées.. Les pages de votre liste de suivi sont.. en gras.. Options des modifications récentes.. Afficher les.. dernières modifications effectuées au cours des.. 14.. 30.. derniers jours.. masquer.. les modifications mineures |.. afficher.. les bots |.. les utilisateurs anonymes |.. les utilisateurs inscrits |.. mes modifications..  ...   :.. Tous.. (Principal).. Utilisateur.. Discussion utilisateur.. Discussion Wikithionville.. Fichier.. Discussion fichier.. MediaWiki.. Discussion MediaWiki.. Modèle.. Discussion modèle.. Discussion aide.. Discussion catégorie.. Inverser la sélection.. Nom de la page :.. Afficher les modifications des pages qui comportent un lien vers la page donnée plutôt que l’inverse.. 7 octobre 2014.. diff.. ) (.. hist.. Les visites d'institutions : diaporamas sonores.. ; 14:43.. (-1).. Marine Gérard.. (+16).. php?title=Sp%C3%A9cial:Suivi_des_liens.. Page spéciale..

    Original link path: /index.php?title=Sp%C3%A9cial:Suivi_des_liens/Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire
    Open archive

  • Title: Catégorie:Mémoire - Wikithionville
    Descriptive info: Le territoire thionvillois et son histoire.. Pages dans la catégorie « Mémoire ».. Cette catégorie contient 60 pages, dont les 60 ci-dessous.. A.. Abdelkader Djelouat, l'invité franco-algérien.. Andre lhommé : le plaisir d'apprendre.. André Alexandre reçoit les honneurs de la presse.. André Alexandre à Radio Jérico.. B.. Ballade historique de la chorale Saint-François.. Ballades à Thionville.. Bernard Lavilliers soutient les sidérurgistes de la Vallée de la Fensch.. Bérangère Richard : construire intelligent.. C.. COMMENCER A COMPRENDRE LA CRISE DE LA DETTE.. Catherine Withol de Wenden: rouvrir les frontières.. Côte des roses : démolition de la tour de la Perdrix.. Côte des roses : les travaux continuent.. D.. Daniel Laumesfeld par Gérard Nousse.. D’un balbutiement à une réelle prise de conscience.. E.. Eddy Thein, une enfance sous l'annexion allemande.. Eddy Thein, une vie militante.. Exposition de la salle de l'Anru.. François combe, une politique des villages.. Fête de quartier aux Basses Terres.. G.. Gabriel Audibert, une double vie.. Gina Lisiero  ...   roses se dessine.. Les ateliers multimédia du jeudi.. Lettre de henri fertet à ses parents.. Libération de Thionville.. Luigi Carbonara, de l'Italie à la chaussée d'Océanie.. Marcel Herpeux, des laminoirs de Thionville à la photographie.. Michel Loizeau, toute une vie à la Sollac.. Mme Melchior et la cité des laminoirs.. M (suite).. Mon quartier idéal.. Moulay Elbatal, l'ambassadeur.. N.. Notre-Dame de l'assomption.. Nouvelle démolition à la Côte des Roses.. O.. Odile Fabing: la côte des roses en noir et blanc.. P.. Patricia Scherschel, le temps des enfants.. Photos de Thionville de 1900 à nos jours.. Projet Struthof.. R.. Renaissance au musée de la Tour aux Puces.. Renaissance à Thionville.. S.. Saisir le changement, le film qui parle des premières démolitions à la côte des roses.. Souvenirs de la Perdrix.. T.. Thionville sous l'Annexion.. Thérèse Zehner, bénévole à l'AFAD.. «.. É.. Dernière modification de cette page le 6 janvier 2012 à 12:23.. Cette page a été consultée 9 415 fois..

    Original link path: /index.php?title=Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire&printable=yes
    Open archive

  • Title: Catégorie:Mémoire - Wikithionville
    Descriptive info: Version du 6 janvier 2012 à 12:23 par.. (diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)..

    Original link path: /index.php?title=Cat%C3%A9gorie:M%C3%A9moire&oldid=6245
    Open archive





  • Archived pages: 435