www.archive-fr-2014.com » FR » W » WIKITHIONVILLE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 435 . Archive date: 2014-10.

  • Title: Modèle:Evenements culturels et sorties - Wikithionville
    Descriptive info: Modèle:Evenements culturels et sorties.. - Page en cours de création -.. Pour plus d'information, vous pouvez consulter le.. livret.. Retour au sommaire :.. php?title=Mod%C3%A8le:Evenements_culturels_et_sorties.. Catégories.. :.. |.. Quartier.. Modèle.. 109.. 73.. 111.. 38.. Discussion avec cette adresse IP.. Dernière modification de cette page le 13 juin 2014 à 14:41.. Cette page a été consultée 99 fois..

    Original link path: /index.php?title=Mod%C3%A8le:Evenements_culturels_et_sorties
    Open archive

  • Title: Musée de la Cour d’or de Metz - Wikithionville
    Descriptive info: Musée de la Cour d’or de Metz.. Le vendredi 02 mai nous sommes allées au Musée de la Cour d’or de Metz.. C’est un très grand musée dans lequel nous avons vu beaucoup d’objets différents.. Nous avons pu faire un tour dans la cathédrale, au marché couvert et dans la ville de Metz.. Certains objets ou oeuvres exposés ont retenu notre attention :.. « J’ai été au Musée de Metz.. J’ai choisi ce seau parce qu’il est très beau.. Quand j’étais petite, j’avais presque le même seau pour aller chercher de l’eau dans le puits.. Mon père avait fait le seau avec du bois et du bronze, c’était un travail artisanal ».. Raimonda.. « J’étais en visite au musée de Metz avec le groupe..  ...   bronze.. ».. Xiaoling.. « Sur le tableau, je vois une dame qui file de la laine.. Il y a des moutons et des chèvres qui dorment.. Le chien aussi dort.. Je vois aussi un petit garçon qui mange du pain.. Le tableau est très bien peint et il est très grand ».. Khadidja et Ferdane.. « J’aime ce tableau car il semble réel.. C’est la vie dans la campagne.. Le cadre est très beau aussi ».. Aïcha.. Retour à la page projet :.. Femmes au pluriel : un autre regard sur le territoire (2013-2014).. Cette action est cofinancée par le Fonds européen d'intégration.. php?title=Mus%C3%A9e_de_la_Cour_d%E2%80%99or_de_Metz.. Associatif.. Frontières.. Dernière modification de cette page le 1 juillet 2014 à 10:29.. Cette page a été consultée 178 fois..

    Original link path: /index.php?title=Mus%C3%A9e_de_la_Cour_d%E2%80%99or_de_Metz
    Open archive

  • Title: NEST : Le Théâtre En Bois - Wikithionville
    Descriptive info: NEST : Le Théâtre En Bois.. Le Théâtre en Bois : c'est quoi ? Nous avons déjà entendu "Le Petit Théâtre en Bois"; "Le Théâtre des Bois" et parfois même "Le Théâtre du Bois".. Mais qu'est ce que c'est le Théâtre en Bois ?.. C'est un lieu de création pour certains, un lieu de passage pour d'autres, un lieu de rencontre et de détente.. Acheté en 2004 par la Ville de Thionville.. [1].. pour l’usage exclusif du Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine, le Théâtre en Bois est un théâtre démontable qui comme son nom l'indique, est entièrement.. en bois.. Il est installé route de Manom, à la périphérie du centre ville de Thionville, jouxtant un atelier de construction, des loges et un espace d'accueil.. A l'été 2009, au moment du début des travaux du Théâtre Municipal, les bureaux du Centre Dramatique sont venus rejoindre le Théâtre en bois sur ce site de la route de Manom.. À l’origine, conçu et construit  ...   Tchekhov, Fédor Dostoïevski ou Sophocle.. A Thionville, ainsi que le souhaitait Laurent Gutmann à son arrivée à la direction du CDN de Thionville-Lorraine en janvier 2004, l’établissement durable du Théâtre en Bois assure au Centre Dramatique de Thionville-Lorraine une salle pour ses activités de création, répétition et diffusion.. Le Théâtre en Bois complète et offre une alternative faussement modeste à la Grande Salle (1.. 100 spectateurs) et à la Petite Salle (130 spectateurs) du Théâtre Municipal.. La structure devient un outil privilégié et incontournable de la programmation du CDN, et même son seul lieu propre depuis le début des travaux du Théâtre Municipal.. C’est un espace tout à fait atypique, et complètement modulable, offrant non seulement une grande souplesse technique pour les créations qui s'y déroulent et qui, de plus, offre avec le public un rapport direct, chaleureux, presque intime.. php?title=NEST_:_Le_Th%C3%A9%C3%A2tre_En_Bois.. Catégorie.. Dernière modification de cette page le 3 avril 2013 à 10:49.. Cette page a été consultée 1 946 fois..

    Original link path: /index.php?title=NEST_:_Le_Th%C3%A9%C3%A2tre_En_Bois
    Open archive
  •  

  • Title: ON SE CROIRAIT DANS LE MONDE,Frank Costa - Wikithionville
    Descriptive info: ON SE CROIRAIT DANS LE MONDE,Frank Costa.. FRANK COSTA expose sa poésie et se cache derrière ses photos au centre Jacques Brel jusqu'au 27 avril.. Une exposition en forme d’introspection sur son rapport au monde, au voyage, au dépaysement et aux autres.. « Qu’il fume sur son balcon, qu’il attende le dernier vapeur pour l’autre rive ou le prochain tram à la dérive, l’ailleurs toujours l’invite.. Parce que l’ailleurs, c’est chez lui.. Ce frère de la côte porte en lui le voyage.. Ses mots et ses images transpirent le Sud, ont le goût du vin partagé dans ces coins mythiques  ...   à la profusion, le détail infirme, la simplicité de l’instant, le commun du lieu.. Au détour d’un sourire, d’un geste, d’un mot à demi compris se révèle la fragile beauté de la rencontre.. Dans le portulan intime de Frank Costa flotte l’immense envie d’Orient, là où naissent le soleil et nos rêves.. Baigné d’une douce mélancolie qu’effleure parfois l’inquiétude du mot ultime, son livre de bord est à l’image du vent dans les rideaux, à l’heure de la sieste ».. Denis Damblé.. php?title=ON_SE_CROIRAIT_DANS_LE_MONDE,Frank_Costa.. Dernière modification de cette page le 13 avril 2013 à 12:26.. Cette page a été consultée 408 fois..

    Original link path: /index.php?title=ON_SE_CROIRAIT_DANS_LE_MONDE,Frank_Costa
    Open archive

  • Title: One Piece, présentation du manga - Wikithionville
    Descriptive info: One Piece, présentation du manga.. Présentation de One piece.. Sommaire.. 1.. Le monde.. 2.. Les personnages.. 3.. les fruits du demon.. 4.. Géographie.. 5.. Critiques et opinions.. Le monde.. Le monde de One piece est un monde de pirates et d'aventures.. L'histoire commence.. Le monde où se déroule One Piece ne compte qu'un seul et unique continent, Redline, qui coupe la planète en deux dans le sens de la "hauteur" : le reste n'est composé que d'îles plus ou moins grandes réparties sur de gigantesques océans.. C'est donc un monde aquatique, qui est divisé en 5 zones maritimes : North Blue, East Blue, South Blue, West Blue et Grandline, une route maritime qui coupe perpendiculairement Redline en faisant le tour du monde.. Luffy est originaire de East Blue et c'est là que commence l'histoire.. Le niveau technologique du monde de One Piece est celui de la fin du XVIIe mais en cette ère de modernité la science progresse vite et quelques inventeurs géniaux s'attèlent déjà au monde de demain! De plus c'est un monde rempli d'anachronismes, comme les japonais les affectionnent : les bateaux à voiles côtoient des motos et les costumes d'époque ont souvent des accessoires modernes, comme des baskets ou des lunettes de soleil - sans parler des maillots de bains! Les mers sont remplies de monstres marins tous plus délirants (et gigantesques) les uns que les autres.. On trouve une faune tout aussi hors norme : supers colverts, lapins des neiges (qui n'ont rien de mignon), crocodiles géants, dinosaures - impossible de tous les citer! Et il n'y a pas que des humains, on trouve aussi des hommes-poissons et des géants par exemple.. Un pur monde de fantasy, très réussi il faut l'avouer.. C'est une véritable terre d'aventure et la toile de fond idéale pour une histoire de pirates.. Et avec tous ces pirates qui rôdent à travers les mers on se rend compte que c'est finalement un monde assez dangereux, d'où le rôle très important de la Marine.. En effet s'il y a à travers les mers un grand nombre de nations, la plupart sont regroupées sous la coupe d'un Gouvernement Mondial dont la force militaire se nomme tout simplement la Marine.. Cette dernière possède des bases et des détachements partout.. Sa devise est que les civils ont le droit d'être faibles, ils sont là pour les protéger.. Leur principale activité est donc de combattre les pirates, mais ils font aussi office de police : c'est la seule véritable organisation de maintien de l'ordre qui existe.. Le QG de la Marine se trouve sur Grandline, de même que le siège du Gouvernement Mondial.. Autre particularité : La monnaie utilisée est le Berry, qui semble à peu près être l'équivalent du yen (un sabre bas de gamme qui coupe à peine vaut 50 000 Berrys).. Sinon nous pouvons également citer l'existence des mystérieux Fruits du Démon ou encore les escargophones (des escargots qui servent de téléphones ou de fax!).. Pour plus de détails voir les autres rubriques!.. Shanks le roux.. Nom.. : Shanks.. Surnom.. : Shanks le roux.. Origine.. : West Blue.. Date d'anniversaire.. : 9 mars.. Age.. : 27 ans, 37 ans et 39  ...   dédiée à Nami où vous découvrirez la géographie du monde de One Piece! Les différents lieux de One Piece et leurs localisations n'auront plus de secret pour vous! Les îles et les villes.. East Blue.. |.. West Blue.. North Blue.. South Blue.. Redline.. Calm Belt.. Grandline.. | Nouveau Monde |.. Mer Blanche.. Indéterminé.. Analyse du succès.. "One Piece", un titre original pour une oeuvre qui ne l'est pas moins.. One Piece c'est d'abord un shonen manga avec son groupe de héros vivant de nombreuses aventures et affrontant des adversaires de plus en plus forts, qu'ils battent grâce à leur courage et leur ténacité; le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour et des valeurs fortes telles que l'amitié et le sacrifice.. Nous sommes donc en terrain connu, a priori rien de bien nouveau.. Pourtant One Piece est un succès phénoménal dépassant les 100 millions d'exemplaires vendus au Japon, le hissant ainsi au Panthéon des meilleurs ventes de manga de tous les temps - ce qui est incroyable pour un titre encore en cours de publication et dont la fin est loin d'être d'actualité.. Alors qu'a donc de particulier One Piece, qui le distingue du "commun" des shonen manga ?.. Première chose à noter, son thème.. En effet les manga mettant en scène des pirates ne courent pas les rues.. C'est un sujet quasiment jamais abordé dans l'univers du manga alors qu'on aurait pu penser le contraire vu l'universalité de ce thème.. Mais ce n'est pas le cas et au final One Piece fait donc preuve d'originalité à ce niveau-là.. La piraterie selon Eiichiro Oda peut revêtir plusieurs formes.. Nous avons bien évidemment les pirates avides de richesses qui saccagent à loisir de paisibles bourgades, mais il y a aussi ceux qui ont choisi la piraterie pour s'affranchir des lois et des contraintes de la société.. Ceux-là sont avant tout des aventuriers ayant soif de voyages et de liberté.. Les héros de One Piece appartiennent, comme il se doit, à cette seconde catégorie.. Maître Oda marque bien cette singularité en donnant à chacun de ses héros un rêve bien particulier à réaliser et qui ne peut s'accomplir qu'en prenant la mer.. La concrétisation des rêves est au coeur des motivations des héros et devient donc le moteur principal du manga.. Le tout sublimé par des objectifs a priori impossible à atteindre : devenir le seigneur des pirates, devenir le meilleur épéiste au monde, tracer une carte complète du monde, etc.. C'est à la fois simple et universelle comme idée : parcourir le monde pour accomplir son rêve.. La piraterie semble alors être un simple prétexte pour mettre cela en scène.. Le pirate, qui est un être affranchi des limites morales et éthiques de notre société, devient dans One Piece le symbole de la liberté absolue et de l'accomplissement personnel.. Une réplique de Roronoa Zorro, compagnon de Luffy, transcrit bien cette idée : "Que ce soit en bien ou en mal, le monde entier connaîtra mon nom!".. Séduisant n'est-ce pas ?.. Et pour en savoir plus, voir ce site.. La volonté du D.. php?title=One_Piece,_pr%C3%A9sentation_du_manga.. Dernière modification de cette page le 5 mars 2013 à 14:08.. Cette page a été consultée 487 fois..

    Original link path: /index.php?title=One_Piece,_pr%C3%A9sentation_du_manga
    Open archive

  • Title: Orchestre philharmonique de Thionville - Wikithionville
    Descriptive info: Orchestre philharmonique de Thionville.. PROCHAINS CONCERTS :.. 23 Mars 20h30.. à RODEMACK, dans le cadre du printemps musical de Cattenom.. voir le site.. 06 Avril 20h30.. à l'Eglise Saint Pierre de Thionville (entrée : 8 euros, gratuit pour les - 18 ans).. L'orchestre recrute des cordes ! Violons, altos, violoncelles et contrebasses.. ! Grands élèves, anciens élèves, adultes.. Tous seront les bienvenus.. N'hésitez pas à nous contacter, et à venir assister à une première répétition pour vous faire une idée.. Tous les mardis, 20h-22h à la maison des associations (1er étage).. CONCERT DU 11 NOVEMBRE 2011.. Le 11 Novembre à 16h, l'orchestre philharmonique de Thionville retrouve la chorale OPERA, sous la baguette d'Alain Felly, pour un concert à l'église Saint Pierre.. Au programme, entre autres :.. Carmen.. de Bizet (air du Toréador),.. Le Trouvère.. de Verdi,.. Si j'étais roi..  ...   un public des plus variés, car nous avons vocation à faire connaître la Musique à un public nouveau qui n’a pas encore osé franchir les portes d’une salle de concert, la ligne directrice de l’orchestre a toujours été de rassembler des personnes désireuses de faire de la Musique ensemble, qu’elles soient professionnelles ou pas, dans une ambiance sereine et amicale, toujours avec un soucis de qualité.. Aujourd'hui, nous recrutons des musiciens ! Pourquoi ? Parce que c’est notre vocation et que l’Orchestre Philharmonique de Thionville reste ouvert, dans un cadre associatif et non professionnel, à tous les musiciens.. N'hésitez pas à visiter notre site internet.. et à nous rejoindre sur facebook.. [2].. pour suivre notre actualité.. A bientôt !.. php?title=Orchestre_philharmonique_de_Thionville.. Dernière modification de cette page le 13 mars 2013 à 15:01.. Cette page a été consultée 2 616 fois..

    Original link path: /index.php?title=Orchestre_philharmonique_de_Thionville
    Open archive

  • Title: P'tit canard bavard et vantard - Wikithionville
    Descriptive info: P'tit canard bavard et vantard.. Retrouvez la créatrice de "p'tit canard bavard et vantard", Simone Schlitter, et l'Association Cancer-Espoir, en cliquant [.. ] !.. Retrouvez le frère aîné,(P'tit canard des grandes personnes, en cliquant [.. Retrouvez son autre frère(P'tit canard malade) en cliquant [.. Histoires à bien dormir.. ni debout ni dessus.. ou encore.. P'tit canard raconte.. Auteur : Simone Schlitter dite "Sim".. /!\ ACTUALITES :.. 10-10-2014 :.. Edito d'Octobre 2014.. Ah, ces cadeaux!.. Le petit monde des BD de SIM.. 22-4-2014 :.. BD : Les mille vies de Tibibu.. 20-4-2014 :.. Art et sport combiné :Simone sur la glace.. 04-4-2014 :.. Blague :La St Valentin.. 03-4-2014 :.. Présentation de l'activité théâtre : les Barbies Turiques-et-Rac.. 30-3-2014 :.. Série de blagues et BD crées par Sim : le boulot au mois d'août.. BD :Mon chien Yack au mois d'août.. BD : l'invitation.. BD : gendre et belle-maman.. BD : Le Webmaster en hiver.. BD : Le Webmaster et le pastis.. BD : Les mésaventures de Mamie.. BD : Les Nanas (chez la voyante).. BD : Les Nanas(les larges épaules).. BD : Les Nanas (à l'occasion).. 22-3-2013 :.. Edito = Sacré mec !.. 21-3-2014 :.. Edito = Rubrique Rencontres.. 18-3-2014 :.. introduction aux éditoriaux.. Edito d'avril 2010 "Lettre à Monsieur et Madame".. 19-3-2014 :.. Edito de décembre 2010 "Noël-Espoir".. Ma vie par l'autre bout - Episode 2.. NB.. Introduction aux éditoriaux :.. J'ai écrit une série d'éditoriaux sur Intercom-Santé 57, sur la page Cancer-Espoir, association dont je suis Présidente-Fondatrice.. J'aurai le plaisir de vous en présenter ci-dessous, quelques-uns, au long des prochains mois, si Dieu, ou Allah, ou le destin, me l'accordent.. Vous remarquerez qu'ils se veulent délibérément "hors-maladie".. Et qu'ils vous parlent, pour le plaisir de tous, et pour le mien propre.. Et pour celui de P'tit canard bavard, lequel, comme son nom l'indique, aime davantage ouvrir le bec que de le fermer.. Sim.. Edito : Sacré mec !.. Edito : La rubrique Rencontre.. Edito : Lettre à Monsieur et Madame - ou Les bonnes questions).. Edito : Noêl-Espoir.. Ah, ces cadeaux !.. 6.. Ma vie par l'autre bout : Avant-propos.. 7.. Episode 2.. 8.. Les médicaments chez mémère et pépère.. La chaise « glissante ».. 9.. Séries de blagues et BD.. 10.. Activité THEATRE.. La Fée Cigarette - acte 2- scène 2 - Répétition avec les élèves.. 11.. Les bienfaits du sport.. de glace.. J'ai pratiqué de longues années durant un sport passionnant : la danse sur glace.. J'ai débuté à 45 ans - Puis interrompu, pour reprendre le flambeau à 67 ans.. Jusqu'à presque 79 ans.. Voyez détails ci-dessous.. Les bienfaits du sport : Simone à la patinoire.. Edito : Sacré mec !.. Enfin je l’ai trouvé.. Depuis le temps qu’en vain, je le cherchais ! En ce qui me concerne, dès la première seconde, c’était devenu passionnel.. Pour lui, bof, la première fois, c’est tout juste s’il m’avait tolérée, bon Prince ! Ensuite, littéralement, je l’avais rapté.. Hyperperturbé, il m’avait subie, l’œil morne.. Atterré, il ne m’en voulait même pas de lui imposer ces changements d’habitudes.. Sur une planète étrangère, il ne rêvait simplement que de réintégrer la sienne.. Cela dura un certain temps.. Point très longtemps.. En fait, juste une journée.. Et depuis, entre lui et moi, c’est l’amour fou.. Il souffre beaucoup de me voir tapoter l’ordinateur.. Le plus souvent, d’ailleurs, pour lui faire plaisir, je néglige cet outil de jeu et de travail, à telle enseigne que pour ce mois-ci, je ne vais rien faire de sérieux à propos d’éditorial ! Et si encore il ne s’agissait que de cela.. Mais, pire : le cours normal de la vie s’est arrêté ! Et la chaleur n’arrange pas vraiment les choses….. En fait, ce sacré p’tit mec est devenu totalement tyrannique, et fourre son nez dans mes affaires, au sens propre et figuré, à toute heure du jour, m’empêchant de vaquer à ceci, ou de décider cela.. En plus, il est du matin et moi du soir ! Dès 5 h (il fait encore nuit), l’agitation commence.. Je maudis mes géniteurs de m’avoir fait naître maso.. Car il faut bien l’être pour supporter cela dans son intégralité…Et vous ne savez pas tout : aux dernières nouvelles, il me mord carrément.. Mes cris l’arrêtent à peine.. En fait il me teste.. Pour voir si je supporte, et jusqu’où je supporte.. Lorsque je deviens carrément méchante, vite, au sens propre, il rampe à mes pieds, me les lèche.. Me lèche les mains, le visage, le tout sans paroles, avec ferveur.. Pendant les moments de trêve, il me contemple.. Simplement.. Ou me jette un regard furtif, un peu en biais, qui interroge : « Que pense-t-elle de moi ? Va-t-elle accepter ma dernière escapade ? C’est une dominante, c’est visible, je vais devoir louvoyer pas mal avec elle ! ».. Ou encore, totalement immobile, sérieux, il me contemple, dans le silence.. Cela veut dire : « Je ne savais pas que l’amour, c’était cela.. Cette joie de tous les instants à t’avoir près de moi.. Ce désespoir quand tu disparais.. Le premier jour, c’est vrai, pour toi, j’éprouvais de la méfiance.. Mais maintenant, s’il le faut, je te suivrai au bout de l’enfer ! Promets juste que tu ne partiras jamais plus ! J’y veillerai, d’ailleurs ! Tout à l’heure, ou demain, tu me coinceras entre tes jambes.. Je ferai semblant que tu sois plus souple et plus forte que moi.. Ma tête sur ta cuisse, je me laisserai caresser avec volupté.. J’adore quand tu me masses ainsi.. Même la brosse avec les piques, je l’adore, et je voudrais bien, pour prouver ma force, lui croquer le manche.. Il paraît que c’est du plastique et mauvais pour les chiens autant que pour les humains.. Et tu ne me laisses pas vraiment faire tout à fait ce que je veux, vilaine maîtresse adorée ! Car il paraît qu’il faut m’éduquer, et qu’à presque trois mois, tout chien berger que je suis, je dois être humanisé.. Cela me plaît assez.. A condition QUE…je puisse à l’instant même…te lécher le nez ! ».. N’avons-nous pas droit, nous les humains, à nos joies et à nos amours de vacances !?.. La Présidente.. Edito : La rubrique Rencontre.. Ce soir-là, je m'étais laissée aller, rêveuse, à fantasmer, en parcourant, menton dans la main, la rubrique RENCONTRE des petites annonces paraissant les samedis dans notre quotidien.. Il est vrai que j'étais une « petite difficile » (au mieux).. Et au pire une parano avérée.. Peut-être la juste vision des choses se situait-elle entre ces deux extrêmes ?.. Enfin, pour tout vous dire, voilà ce que je sussurai ce soir-là, aux messieurs, qui cherchaient par ce moyen, simpliste aux yeux des uns – bien pratique – aux yeux des autres – à trouver chaussures à leur pied – ou femme de leurs rêves - à peine secrets.. Cher inconnu : Vous vous situez dans la cinquantaine, précisez-vous.. Cela signifie donc que vous avez cinquante huit ans.. Ou cinquante neuf.. Vous souhaitez une femme dont l'âge vous est indifférent, précisez-vous.. Eliminé d'office.. Car cela signifie que vous en acceptez aussi de très jeunes – ou de très vieilles – Visiblement, vous n'êtes pas normal, Monsieur !.. Et vous, autre cher inconnu : vous précisez que la profession vous est indifférente.. Sous-entendu:même modeste.. En quelque sorte, vous souhaitez tout de même une profession.. (Pourvu qu'elle ramène de l'argent.. Ne serait-ce qu'un peu.. Peut-être bien esprit trop pratique, dans votre cas.. Méfions-nous.. ).. Et vous, autre cher inconnu :.. Vous précisez que vous cherchez une compagnie.. : je parie que c'est pour m 'accabler de paroles.. Enfin, admettons que j'aille jusqu'à.. vous répondre.. admettons.. Il n'est pas défendu de rêver.. Surtout surtout, dès lors, ne me cassez pas les pieds, les soirs, avec le rabâchage de vos histoires perso.. De la femme que vous avez beaucoup aimée – et surtout de celles que vous n'avez pas aimées du tout !.. Mais peut-être n'avez pas su les aimer !?.. Les soirs, je veux travailler sur mon ordi, et si vous me parlez, je vais me fâcher ! J'aimerais autant – mieux – que vous regardiez un peu la télé.. Ou lisiez – je n'ose même pas vous demander si vous aimez lire – peut-être bien que vous n'aimez pas lire ? Le genre de bêta qui aime juste voir taper dans un ballon, à la télé, quoi.. Peut-être aussi aimez-vous commander – influer sur les idées – imposer les vôtres !?.. hm.. cette petite phrase, que je relève-là, dans l'annonce, juste en-dessous, à l'aspect engageant et anodin – aime discuter.. cela ne voudrait pas plutôt dire : aime vous faire admettre mes idées à moi!? Fi donc !Beurff – Oui, c'est ça : enfoncer les idées à coups de marteau dans la tête - grave ! Ou pire, même : à force de contorsions savantes, les injecter habilement dans la tête de l'autre - une sorte de maltraitance déguisée en convivialité.. Fi donc ! Au suivant ! :.. Je me demande si vous accepteriez que je fasse lit à part – Monsieur - ou mieux – même : chambre à part ! Non point que vous soyiez « brebis galeuse », le problème n'est pas là ! Il faudrait que dans votre petite tête vous soyiez capable de réaliser que quand on a dormi seule pendant 40 ans -oui, quarante – on ne peut plus passer 8 h, couché, comme ça, à côté de quelqu'un ! C'est physique.. Pour le reste du physique on verrait, mais bon, hm hm, enfin, ça dépendrait, je ne dirais pas systématiquement non d'office – mais je ne dirais pas «oui sans réserve, non plus !.. Oh, le pire : si vous ronflez fort ! Eliminé d'office !.. Vous aimez cuisiner !? Ah, j'adore me mettre à table sans ce soucis ! J'en rêve ! Au resto du coin, ils ne servent que des plats industriels déguisés en plats-maison.. Et au self de.. c'est carrément dégueulasse ! Et de plus,.. quand j'ai fini de taper sur le clavier, l'heure est passée d'avoir faim.. Remarquez, mon chien me rappelle à l'ordre ! Aimez-vous les chiens ? Etes-vous patient avec les bêtes !? Iriez-vous promener ma bête ? Et lui jeter son jouet, plusieurs fois par jour, tous les jours !? Oui !? Oui ? Bon – je note – Au fait, je veux bien passer une heure, à vos côtés, le soir, au lit.. Dans quel lit ? Ce serait mieux au bout de la maison.. L'ennui c'est que la chaudière tourne.. Vous êtes prêt à payer combien, pour le chauffage ? – Ah, que tout cela est trivial et m'énerve – Mais bon, comme vous n'êtes pas encore l'homme de mes rêves avéré » il faut bien que je songe aux plates nécessités de l'existence !.. Vous ne m'avez pas dit si vous souhaitez (exigez.. ) manger à midi pile.. Si oui : éliminé d'office !.. Et ne me parlez surtout pas de voyages et de restaurants.. Bon, OK, le restaurant, une fois hebdo, où on mange bien, pourquoi pas ! Ah, en voilà plusieurs pour qui ça semble être la définition du bonheur.. Stoppons-là !.. Ah, en voilà un qui semble aimer une femme sans activités perso – bon, stop, ces rêves ne correspondent pas aux miens.. Bon.. J'aimerais bien quelqu'un de « sortable ».. Et rasé fraichement.. A moins, carrément, d'une barbe joyeusement affichée.. Mais si vous vous présentez à moi, Monsieur, non rasé depuis deux jours , c'est que vous aimez la provoc – ou carrément que vous avez la main molle : Adios amigos !.. Savez-vous réparer un verrou de porte ? Tenez, un test : dites-moi comment vous allez réparer ce verrou ? Juste placer dedans le trou du loquet branlant la vis adéquate !? Vous êtes éliminé d'office, car vous êtes un bêta ! Plus aucune vis ne peut être ancrée dans ce trou élargi.. Au suivant !.. Quoi ?! Vous m'avez placé le verrou juste à l'endroit que je ne voulais pas !? Certes, bien placé et solide ! En fait, vous me montrez bien que c'est vous qui faites la loi chez moi.. Bon ! Au suivant !.. Ah, en voici toute une autre liste, là, sous mes yeux, (J'avais oublié de tourner la page.. ) Enervant, ces agences qui prennent toute la place.. Enfin, c'est ainsi : Plein de machos cherchant femme douce et gentille , Ah, parfois, j'ai envie, rien que pour le plaisir, de leur dire leur quatre, à ces mecs inconscients.. Ou plutôt trop conscients ! La femme dans toute sa soumission ! Et son rôle effacée! Enfin, Messieurs ! Si la qualité première d'une femme, pour vous, c'est d'être douce et gentille , c'est que pour vous, les multiples autres qualités ne comptent pas !!.. Enfin quoi !? Vous m'avez déjà vue en train d'animer mes cours de gym !? Ce n'est pas parce que ces dames sont nonagénaires pour que je me dispense de maintenir en forme leur indispensable tonus ! Donc, à présent, nous allons nous battre contre l'adversaire avéré qui se trouve.. à droite : bing, lancement du poing fermé, à droite !.. L'adversaire à gauche.. bang.. lancement de l'autre poing fermé, à gauche toute.. A présent, bonne claque – à droite d'abord – ehhh.. vite, tournez la tête, lancez la main - claaaque, à gauche, toute.. L'adversaire en a son compte, on passe aux coups de pieds! ( Vous me semblez, Mesdames, frétillantes de plaisir ! C'est pas une revanche sur la vie, ça !? Hahahh!).. Non, mais , « femme douce », on me défie, ou quoi !? ».. Confidence au lecteur : Ne croyez surtout pas que je cherche à rencontrer quelqu'un.. D'ailleurs, je ne sais pas si vous l'avez remarqué : je suis une petite difficile !.. Votre Sim.. Edito d'avril 2010 :.. Edito : Lettre à Monsieur et Madame - ou Les bonnes questions).. J’aime écrire ! Et j’aime dire ! Mais point écrire pour ne rien dire ! Verlaine avait bien écrit.. Lettre à Madame.. Moi, je vais écrire : lettre à Monsieur et Madame.. En ajoutant le patronyme LESPATIENTS, je vais, de plus, personnaliser la chose.. Je vous mets de suite à l’aise : outre mon titre (un peu pompeux) de présidente-fondatrice de mon association, l’on me nomme également dans le civil « Madame LAPATIENTE ».. Il est vrai que vous et moi sommes proches parents.. Parenté de fonction.. Et peut-être aussi (du moins je le souhaiterais), parenté d’âme.. Du moment que nous sommes « patients », et entre parenthèse, de surcroît, souvent, fort patients, nous sommes forcément, des malades potentiels – ou des malades accomplis – ou en train de le devenir ! Et de ce fait, un peu comme Mr Jourdain maniait la prose, nous manions la médecine – sans le savoir ! A l’opposé des médecins, lesquels la manient – en le sachant.. A défaut de nous prescrire des petites pilules joliment colorées, nous les avalons généralement sans trop de complexes.. A défaut d’être tous hypocondriaques, et de nous trouver au moins une maladie par lettre de l’alphabet (français), bien souvent, tout au long de la vie, nous nous répétons néanmoins: « Pourquoi moi !? ».. Ou : « Pourquoi pas moi !? ».. Et nos questions, elles restent si souvent sans réponse.. Aussi, au lieu de les poser au bon Dieu, ou à un Oracle désespérément muet, personnellement, je me suis dis : Et pourquoi donc ne pas poser nos questions existentielles directement à la source, c'est-à-dire au médecin !? Au médecin spécialiste et ou au généraliste ? Au gastro, à l’ophtalmo, au cardio, etc.. ?.. Là, je me suis aperçue que pour les poser d’une façon pertinente, il convenait au moins d’en connaître un minimum sur la question ! Car, voyez-vous, à la fac, pendant les cours de mathématiques et statistiques, lorsque le prof s’arrêtait dans son élan pour demander « qui n’a pas compris » ? … et que les têtes se baissaient, accablées et honteuses, et qu’aucune voix indignée ne s’écriait :.. « PERSONNE, Monsieur le Prof, n’a compris votre charabia ! ».. Alors, le prof, paisible et rassuré, pouvait poursuivre son monologue…Tout le monde avait fait semblant d’avoir compris ! Dès lors, lui aussi pouvait bien faire semblant d’avoir été clair !.. Bien sûr, pour poser les questions d’une façon pertinente, il faut déjà savoir formuler ces questions.. Il faut aussi qu’elles vous viennent à l’esprit.. L’autre jour, un ami m’a confié :.. - Je sors de chez l’ophtalmo.. Tout est bien pour moi !.. - Oho ! Il a mis combien de temps à te recevoir !?.. - Bah…Cinq ans ! Mais fais gaffe ! : pendant 4 ans, je ne me suis soucié de rien, ensuite j’ai demandé le RV, et j’ai attendu un an.. C’est le délai !.. - Ouaih…et alors !?.. - Ben alors, je me suis fait engueuler !.. - !?.. - Pourtant je lui avais dit : Docteur, je vois bien, j’ai pas de problèmes.. Mes lunettes conviennent, c’est juste par acquit de conscience, quoi !.. - « C’est pour votre TENSION (GROS BÊTA !)…Pour la mesure de votre tension, Monsieur, que vous deviez venir, absolument, à votre âge ! » Et du coup, elle m’a mesuré la tension (dans l’œil), et m’a dit : « C’est bien » !.. - Et t’avais combien !?.. - Qu’est-ce que j’en sais ! C’la n’a aucune importance !.. - Si ! Cela.. A.. de l’importance ! Elle t’a parlé du glaucome ?.. - Je ne me rappelle plus….. - Tu sais que si tu as 20 de tension dans l’oeil, c’est le début d’un glaucome ?.. - Pour l’instant, je n’ai  ...   d'alors, cachés dans les caves.. Le rationnement.. Mon père, qui ne m'aimait guère.. Mes grands-parents que j'adorais.. Les soldats américains, leurs cigarettes et leur bonne humeur.. Mon cousin-Roger, qui devint mon mari.. Ma vie de jeune fille pauvre.. Sans perspectives.. Et puis ma dure vie de jeune mariée, avec quatre bébés en quatre ans.. Et puis et puis.. Et moi et moi.. Bonne lecture.. (Je commence pour vous par l'épisode 2.. Pourquoi ? Ah, dans la vie, faut-il vraiment tout justifier !? A mon avis, non.. Sim.. Episode 2.. Les médicaments, dans leur conception actuelle, n'existaient pas.. La chère-soeur de l'hôpital de Beauregard – le seul hôpital de Thionville, à l'époque – venait parfois.. Soit pour les pansements des jambes de mémère, soit pour la pose de ventouses à pépère.. Je n'avais pas le droit de trop rester dans la chambre à coucher, mais je voyais bien : de petits bouts de coton étaient trempés dans du « Schnaps », la chère-soeur y mettait le feu, les jetait d'une main experte dans de curieuses ampoules en verre (les ventouses), qu'elle appuyait ensuite sur le dos de pépère, qui avait l'air d'aimer ça.. C'était « pour décongestionner ».. Il y avait aussi les grogs, avec du miel, du citron et du rhum, que pépère buvait avec délice.. Mémère n'en prenait jamais.. Je n'entendis pourtant jamais pépère tousser.. Certes, il ne fumait pas.. De toutes façons, mémère n'aurait pas toléré.. C'était elle qui commandait.. Pépère chiquait, par contre.. Je le voyais parfois découper sur une planchette, avec des gestes précieux, de longues bandes épaisses et noirâtres, ressemblant vaguement à du réglisse.. Il en faisait des sortes de gros bonbons.. Je n'avais pas le droit de toucher.. Les morceaux étaient ensuite placés, à l'abri, dans un pot de gré rouge, sur le sol, dans l'entrée, là où il faisait plus frais.. L'on me racontait souvent que, bébé, je m'étais traînée en rampant jusqu'à l'endroit stratégique, me remplissant la bouche de ces chiques bizarres dont le jus me dégoulinait sur le menton.. Puis j'avais rampé jusqu'aux jupes de mémère, éternellement debout devant la cuisinière à bois, afin d'y chercher secours et protection, en hurlant de déplaisir.. Pourtant, ma bien-aimée mémère ne resta pas toujours debout, ainsi, devant la cuisinière.. Peu à peu, elle ne quitta plus sa chaise.. Non seulement ses ulcères la faisait souffrir terriblement, mais de plus, ses jambes se refusaient à la porter.. Je crois que c'était un problème de hanches, car elle crispait ses mains, toujours, sur ces endroits-là, en gémissant.. Quand elle se levait de sa chaise, elle se cramponnait à la table, et s'y arc-boutait, afin de faire seule ses besoins, après que pépère lui eut glissé la bassine par dessous.. Plus tard, c'est moi qui pris le relai de pépère, quand je venais en vacances.. Je le faisais avec une joie immense.. Mémère était toujours émerveillée de la patience que – paraît-il – je manifestais ainsi, à courir dans tous les coins, pour apporter le pot de beurre, la cruche à café, la salade de concombres, placés à même le sol, dans le cellier.. Toutes ces actions qui représentaient pour mémère des obstacles si durs à franchir, sur sa simple chaise.. Ce qui obligeait pépère, quand j'étais absente (pendant les périodes scolaires), à rester souvent présent dans la cuisine, au lieu d'oeuvrer à des occupations plus normales.. Pépère, en effet, avait exercé le métier d'artisan menuisier.. Après sa retraite, il se rendait encore précieusement utile aux alentours, pour réparer ceci, confectionner cela.. refaire un sommier, remettre à neuf des matelas de bonne laine, réparer une porte, en construire une autre, réparer un plancher, déboucher un évier, et bien sûr, j'en passe ! Pendant la guerre de 1940 à 1944, il échangeait ses services, à la campagne, contre du lard, du jambon, de la saucisse, du beurre et des œufs.. Cela s'appelait « hamstern ».. C'était sévèrement réprimé, car chaque famille disposait de tickets alimentaires, pendant cette longue période de rationnement.. Leur nombre était calculé en fonction de la grandeur de la famille et du nombre d'enfants.. Mon frère et moi avions droit à un demi-litre de « Vollmilch » (lait entier), chacun.. Mes parents n'avaient droit chacun qu'à un quart de litre de « Magermilch » (lait maigre) Le tout mélangé nous permettait quand même de disposer par jour d'un litre et demi de lait à l'époque.. La Hamsterei – je ne sais comment traduire – le « troc », en effet , ne réflète pas le côté interdit et un brin canaille de l'action – la Hamsterei, interdite, n'était que rarement établie « la main dans le sac », donc rarement punie, et dès qu'une accointance se profilait, direction campagne, on sautait sur l'occasion.. A l'époque, tout se réparait.. Rien n'était jeté.. Chacun possédait, dans l'une de ses armoires, des bouts de tissus emballés, imprégnés de naphtaline, et aussi d'une boîte contenant des morceaux de sacs à mains, bottes, etc.. faits de cuir ou de peaux.. Ma présence avait fini par soulager pépère, un temps bref, mais heureusement répétitif, à chaque période de vacances, d'occupations pour lesquelles sa grosse force, impatiente d'oeuvrer d'une façon plus constructive, se mutilait complètement.. A l'époque, je n'analysais pas les problèmes ainsi qu'aujourd'hui.. Je courais à droite, à gauche, toute contente d'être utile en même temps que de courir.. A la maison, on ne me demandait jamais rien.. Ou alors, papa et maman exigeaient, d'un ton pincé, préoccupé.. Maman me priait juste lorsqu'il s'agissait de jouer au soldat avec mon frère.. Alors, mollement, je jouais.. Ou alors mon père me donnait une fessée en exigeant : « joue au soldat avec Paul ! » Alors je jouais.. Mollement.. Lorsque j'avais six ans.. Mais plus à l'âge de 10 ans.. Car alors, mon frère, âgé de presque douze ans, se cachait pour jouer au soldat.. Je considérais longtemps cela comme une douce obsession dont il convenait que je me moque.. Cela m'arrangeait.. et me vengeait des contraintes subies.. Aujourd'hui, Paul et moi, devant un échiquier, ou une tasse de café, nous en rions parfois.. Mémère n'avait d'autres ressources que de se déplacer en imprimant à sa chaise de brèves secousses, pour la faire avancer en glissant sur le plancher de bois.. Heureusement pour elle, sa maigreur était un avantage.. Elle avait plusieurs fois demandé à pépère de lui placer des roulettes sous les pieds de la chaise, mais pépère avait toujours refusé.. « C'est trop dangereux », disait-il.. Aujourd'hui je comprends pourquoi.. Depuis que je manipule, lors de mes visites aux malades, les chaises roulantes actuelles, munies de leurs indispensables freins, je comprends : en se mettant debout, freins non bloqués, on imprime à la chaise un premier mouvement de recul, et en se remettant assis, un deuxième recul.. Au temps trois, on se retrouve les quatre fers en l'air, avant d'avoir eu le temps de compter.. Donc pépère avait raison de ne pas poser de roulettes sous les pieds de la chaise.. En ce temps-là, les chaises roulantes n'existaient pas.. Du moins n'étaient-elles pas accessibles au public.. Et les prothèses de hanches étaient encore à inventer.. En 1950, j'entendis, la première fois de ma vie, parler de prothèses, à propos d'une amie de ma mère.. Opération de la hanche qui semblait ratée, d'ailleurs, en fonction des lamentations durables, des années durant, de l'amie Marguerite.. Ma mère avait dit, pragmatique : « on lui a enlevé la hanche, et mis un bout de fer à la place ».. Mémère ne disposait d'aucun antidouleur.. Je ne crois pas que cela existait avant et pendant la guerre.. Du moins ailleurs qu'à l'hôpital.. A part le Schnaps, c'est à dire l'eau-de-vie, dont mémère n'aurait jamais absorbé la moindre goutte, même sous la menace des feux de l'enfer.. Mémère entre 1880 et 1890.. C'était une belle jeune fille.. Je le vois sur sa photo de mariage, imprimée sur du gros carton glacé, dont l'encre a jauni et pâli.. Elle ressemblait à Simone Veil, en plus jeune, forcément.. Même allure douce, distinguée, mais déterminée.. Elle avait été élevée par « Tante Catherine ».. Elle en parlait avec vénération.. Sa voix, alors, se transformait en caresse.. Et je crois bien que, par rapport à moi, dans son cœur et dans le mien, elle était « ma bonne Tante Catherine ».. Ses parents tenaient une quincaillerie, à Delme, près de Chateau-Salin.. Mon arrière-grand-mère avait une réputation bien établie de grande sévérité, et même de méchanceté.. Mémère en parlait rarement, et sa voix devenait alors comme étouffée.. Ils étaient à cinq, dans la fratrie.. L'un de ses frères, son préféré, le bon oncle Henri, mourut, encore jeune homme, d'une péritonite.. A l'époque, le terme « adolescent » n'était pas employé.. D'enfant, on passait à l'état de jeune homme, ou de jeune fille, chargés de travail et de responsabilités.. L'oncle Henri et son frère revenaient des champs, en char-à-banc.. Ce véhicule, tiré par un ou des chevaux, pouvait être chargé de ce qu'on voulait, mais comportait un banc, pour s'asseoir, sur le devant.. En rentrant des champs, l'oncle Henri avait fait « comme ça » avec son fouet, et il s'était empiffré de pommes vertes, car il avait soif et faim.. Ensuite, il s'était désaltéré à la fontaine, car sa soif était loin d'être apaisée.. Et ensuite, il s'était tordu de douleur, des jours durant.. Le médecin avait diagnostiqué une péritonite, avec interdiction de boire.. Mais comme l'oncle Henri, alité, mourait toujours de soif, ma grand-mère, sa sœur, avait cédé à son souhait, et lui avait apporté une bouteille de bière.. Il la lui avait arrachée des mains (« comme ça »!), et s'était désaltéré goulûment au goulot.. (Comme ça ! » Et sur ce, il était mort rapidement.. Mémère ne s'en consolait pas.. Je le voyais bien ! Dans la famille, par la suite, un principe s'ancra solidement : ne jamais manger de fruits verts.. Ne jamais boire de l'eau après avoir mangé des fruits crus.. Même mûrs.. Une fois, mon frère et moi avions dérogé à ce principe : nous nous étions, en forêt, empiffrés de fraises des bois, puis nous étions désaltérés goulûment à la fontaine.. Puis nous nous étions couchés, nous tordant de douleur.. La péritonite fut évitée de peu.. Faute de médicaments, il fallait bien prendre quelques précautions, par ailleurs.. Mémère, jeune fille, rentra chez ses parents, et fut embauchée pour porter sur son dos de lourds fourneaux en fonte, déposés ensuite dans les chars-à-banc des paysans venant les acheter.. Au moins 50 Kg, par fourneau, racontait-elle, un brin tristounette.. A l'évoquer, je comprends mieux ses problèmes de hanches.. Avec ou sans ostéoporose.. A défaut de problèmes de vertèbres, qu'elle devait avoir très solides.. Le psoriasis de mon père.. C'était embêtant, parfois très embêtant pour lui, semble-t-il.. Mais il apprit à vivre avec, en restant un parfait séducteur.. Lorsque, il y a peu, je m'étais rendue à un échange d'idées, à propos de cette dermatite, je fus très surprise de constater que ceux et celles qui en étaient atteints le vivaient très mal.. Et quelques échos, de-ci, de-là, me laissèrent songeuse, par ailleurs.. « Vous avez vu cette dame, avec ses croûtes, au niveau des tempes !? J'ai bien veillé à ne pas trop m'approcher, c'est peut-être contagieux.. J'eus l'occasion, à plusieurs reprises, d'entendre ce genre de réflexions.. J'avais presque envie de leur rire au nez, à ces gens : si cela devait l'être, contagieux, je le saurais.. En effet, durant mon enfance et mon adolescence, j'avais eu tout loisir de contempler ma mère, grattant, inlassable, avec un peigne à dents très fines – le décrassoir – d'épaisses croûtes blanc-jaunâtres, sur la tête de mon père.. Elles apparaissaient surtout à la racine des cheveux, au niveau du front.. Par contre, de grosses plaques, au niveau des coudes, luisantes, restaient davantage accessibles à leur porteur, et je voyais toujours mon père, avec application, y éplucher, carrément, de grands lambeaux d'écailles, avec je ne sais plus trop quel instrument.. Je crois bien qu'il s'agissait d'un petit scalpel.. Sans que cela paraisse d'ailleurs spécialement douloureux.. Il paraît que cela démangeait.. Autour des plaques de croûtes blanchâtres, il y avait un cerne rouge.. Et lorsque les plaques tombaient, on voyait, par-dessous, cette peau rougie apparaître.. Ma mère, parfois, me confiait, quand j'étais davantage en état de comprendre : « C'est sa punition ! » Je n'avais pas trop besoin de savoir pourquoi.. Le fait qu'il ait adoré me distribuer une bonne fessée chaque fois que mon frère la méritait justifiait parfaitement à mes yeux « la punition ».. Mais il y avait aussi quelques autres raisons, bien sûr, pour donner un peu de sens à l'expression de cette idée.. Il paraît que ce psoriasis se manifestait également au niveau des aisselles, et des genoux, et des plis, entre les jambes.. Au niveau des ongles, il y en avait un peu, aussi.. Ma mère prenait un grand journal, le positionnait sur la table de cuisine, et se mettait « à gratter ».. En tremblant presque de volupté.. Curieux, mais vrai ! Moi-même, contemplant cela, fixement, je n'eus pas détesté non plus, inlassable, faire tomber de la peau ce qui visiblement n'y avait pas sa place !.. Tout, à l 'époque, se faisait dans la cuisine.. J'entends par là, non seulement la préparation des repas, mais la couture, la broderie, le bricolage, la lessive, la toilette, par là j'entends le lavage du corps.. Seuls les privilégiés possèdaient une salle de bain.. Le chauffe-eau nécessitait alors d'être alimenté au bois.. C'était le cas dans notre grand appartement, à la gare de Strasbourg.. J'ignore à quel rythme nous étions baignés.. Sans mentir, je puis dire : pas très souvent.. Entretemps, parfois, un demi-cochon (mon père avait des relations), macérait, entouré de gros sel, dans la baignoire, à la place des humains.. Tout se faisait dans la cuisine, donc, surtout, l'hiver, par économie de chauffage.. Mon père essaya plusieurs pommades de l'époque.. Dont surtout l'une qui sentait très fort le goudron.. (J'ai appris que ce traitement était préconisé, encore de nos jours).. Entre deux séances de grattage-pommadage, il vivait tranquille et sans complexes.. S'occupant à exercer dignement sa profession, d'abord de chef de gare, puis d'inspecteur, de rentrer à l'heure à midi (le soir c'était moins évident), de lire son journal, d'écouter sa radio (la TSF, à l'époque), de fumer la pipe et le cigare, et de hausser les épaules à chacune de remarques innocentes mais répétitives de ma mère.. Cela dans ses BONS jours.. Entretemps, toujours digne et sachant plaire aux femmes, il n'était point gêné outre mesure par ces blanchâtres excroissances qui, pourtant, en aurait complexé plus d'un.. Les gens qui n'ont pas vécu dans ce contexte sont actuellement d'autant plus interpellés par ces plaques qu'ils vivent dans un soucis d'hygiène à mon sens exacerbé.. Le mieux est l'ennemi du bien, et d'évidence la peau des humains va finir par leur jouer des tours à force d'être vaporisée, tartinée et imprégnée de produits pétroliers baptisés déodorants, raffermissants, astringeants, désinfectants, etc.. Fin de l'épisode.. Séries de blagues et BD.. créées par Sim.. Bon amusement.. Le « PETIT MONDE DES BD DE SIM ».. Il s'agit de blagues dessinées que SIM a imaginé pour se détendre et sourire.. La vie est parfois si dure, si triste, si stressante ! Pourquoi ne pas faire partager ce moment de pur sourire au lecteur ? Bien sûr, ces situations font aussi un peu partie de notre vécu, aux uns, et aux autres.. , bien que, forcément, caricaturées.. Elles ne sont pas tombées du ciel, désincarnées.. Que le lecteur veuille bien, tout comme moi-même, n'y voir qu'un brin de malice joyeuse, sans le moindre désir d'offense.. Les personnages sont toujours sympas, malgré leurs évidents « petits défauts ».. Et chacun sait que nous sommes tous bourrés de petits défauts.. Quant aux « gros défauts », le propos est de les oublier totalement « dans le petit monde de SIM » !.. BD_les_mille_vies_titre.. jpg (fichier.. BD_Les_mille_vies_1.. jpg (fichier).. Activité THEATRE.. J'ai le plaisir de vous présenter icisous forme de vidéos.. photos etc.. les activités de la troupe de théâtre les.. Barbies Turiques-et-Rac.. Troupe que j'ai mise sur pied dans le cadre de mes activités de présidente de l'association Cancer-Espoir.. (Voyez P'TIT CANARD DES GRANDES PERSONNES).. La troupe a pour mission de présenter une pièce satirique et burlesque, La Fée Cigarette, dont j'ai écrit le scénario.. Une première vidéo, ci-dessous, vous présente une répétition de la scène 2 de l'acte 2, dans le cadre d'un partenariat avec le collège Jean-Marie Pelt de Hettange-Grande.. Quelques élèves participent ici au jeu, en compagnie des adultes.. La Fée Cigarette - acte 2- scène 2 - Répétition avec les élèves.. Un film de Simone Schlitter pour l'association.. Cancer Espoir.. ---.. Voyez détails ci-dessous.. Sur la 1ère vidéo : 78 ans.. je danse avec Christian le canasta-tango à la patinoire de Metz Sur la 2è vidéo : 76 ans.. je danse en solo la Golden-Skater-Valse à la patinoire d'Amnéville, dirigée par Steve Sur la 3è vidéo : Ici, en duo avec Steve, le Canasta-Tango C'est un sport qui développe plein de qualités : éducation à la rapidité des réflexes, à la mémoire gestuelle,à la souplesse, à l'équilibre, au courage.. renforcement de muscles peu sollicités dans "la vie habituelle", etc.. etc.. Juste pour vous dire : je suis née en 1931.. Je pourrais encore me livrer à ce sport actuellement.. (Sans entraînement, bien sûr, ce serait moins gracieux.. !) Toutefois, une fragilisation au niveau genou me rendrait vulnérable: je risque de ne plus savoir "bien tomber".. c'est tout le problème.. (qui prendrait soin de mon chien dans ce cas !?).. php?title=P%27tit_canard_bavard_et_vantard.. Dernière modification de cette page le 10 octobre 2014 à 22:20.. Cette page a été consultée 1 354 fois..

    Original link path: /index.php?title=P%27tit_canard_bavard_et_vantard
    Open archive

  • Title: P'tit canard des grandes personnes - Wikithionville
    Descriptive info: P'tit canard des grandes personnes.. Retrouvez l'auteur de"P'tit canard des grandes personnes" en cliquant [.. Retrouvez le second magazine "P'tit canard malade" en cliquant [.. Retrouvez le 3ème magazine "P'tit canard bavard et vantard" en cliquant [.. Magazine rédigé et illustré par Simone Schlitter pour l'association.. 19 avril 2014 :.. Les bienfaits du sport (de glace.. ).. 05 avril 2014 :.. Editorial n 6 : Les bis, biz, bises, bisoux et autres gâteries.. 03 avril 2014 :.. Vidéo - Répétition de la Fée Cigarette avec les élèves du Collège.. 15 mars 2014 :.. Editorial n° 5 : la famille des trois canards.. 08 mars 2014 :.. Vidéo : Dans les coulisses du lycée St André, département Optique.. Vidéo : la parole est donnée au kinésithérapeute.. 06 mars 2014 :.. Vidéo : une infirmière qui a du punch !.. Vidéo : la journée d'une infirmière libérale.. Vidéo : gym douce à la Kissel de Hettange-Grande.. 28 février 2014 :.. Editorial n° 4.. 20 février 2014 :.. Vidéo de sketchs extraits de la Fée Cigarette au forum.. 5 février 2014 :.. Editorial n° 3.. 1er janvier 2014 :.. Editorial n°2.. 19 décembre 2013 :.. Partenariat avec le Collège Jean-Marie Pelt de Hettange-Grande.. 17 novembre 2013 :.. Editorial n° 1.. 16 novembre 2013 :.. Introduction à l'Editorial.. 28 octobre 2013 : Retrouvez des informations sur notre notre.. club théâtre.. !.. 16 octobre 2013 : Découvrez les nouvelles.. blagues de Jean-qui-rit-et-ne-pleure-pas.. !.. Bonjour chers amis et amies ! Je me nomme Simone.. Je suis Présidente-Fondatrice de l'Association de malades.. CANCER ESPOIR.. Nous avons notre siège à Zoufftgen (au Nord de Hettange-Grande), au n° 3, rue des Peupliers, dans la maison où je réside.. Nous faisons aussi partie d'.. Intercom-Santé 57.. , laquelle regroupe des associations de malades, et se situe à Thionville.. Personnellement, toujours pour mon association qui lutte contre le cancer, je m'occupe aussi du magazine.. ALLÔ DOCTEUR.. , sur le site d'.. Dans ce magazine de santé, nous réalisons un maximum de reportages sur la santé, le paramédical et l'hygiène de vie.. Pas forcément uniquement donc sur le cancer.. Car tout se tient.. Ici, sur le présent site, mon propos sera surtout de faire mieux connaître l'association par.. du rire.. de la joie.. des petits reportages sur ce que nous entreprenons (gym pour les personnes âgées, théâtre, et j'en passe.. Pour l'instant, je fais cela à titre d'essai et sans plan de travail.. J'aimerais que vous me disiez ce que vous en pensez , soit :.. en laissant un message sur mon répondeur au 03 82 83 42 71.. soit en m'envoyant un mail à.. J'aimerais vraiment bien.. Voici notre logo.. J'espère qu'il vous plaira :.. Que les messieurs ne se sentent pas exclus en face de la danseuse – choix résolument féminin.. c'est une femme qui l'a créé, n'est-ce pas.. Il veut surtout montrer le tonus, l'élan actif, la psychologie fonceuse, toutes vertus qui vont s'opposer à la maladie.. Le rose, c'est pour la douceur, et le vert.. devinez !.. Ce qui est présenté dans la suite de cet article :.. Introduction à l'éditorial.. Editorial n° 1, 2, 3, 4.. Gym douce à la Résidence pour personnes âgées de la Kissel à Hettange-Grande.. Notre club théâtre.. Le mot de la Présidente.. Précision sur l'association et ses activités.. Reportages et enquêtes.. Les blagues de Jean-qui-rit-et-ne-pleure-pas :.. → BD:Ma cuisine au mois d'août.. → Trouvez la suite dans P'TIT CANARD BAVARD ET VANTARD----.. Introduction à l'éditorial de la Présidente :.. Parfois, lorsqu'ils - elles - peuvent s'en prendre le temps, les Présidents et Présidentes des associations écrivent des éditoriaux.. Vous trouverez les miens, régulièrement, dans Allo Docteur du site Intercom-Santé 57 (c'est devenu presque une tradition.. )De temps à autre, je me ferai un plaisir d'écrire, ici, dans ce contexte, quelque chose qui a un rapport avec.. avec quoi, au fait !? Par exemple avec la santé - ce qui semble super-logique pour une association de malades, telle que la nôtre.. Mais, en y réfléchissant un peu, notre domaine d'intérêt doit dépasser ce cadre strict : nous sommes tous concernés par l'éthique, par les problèmes de société, l'environnement - et la maladie est imbriquée dans tout cela.. L'éditorial reflète la personnalité de son auteur.. C'est précisément ce qui lui confère son piquant.. et souvent son charme, et son intérêt, par rapport à un article "ordinaire".. Ne vous étonnez donc pas si, en accord avec notre comité, j'y exprime certaines opinions et tendances - rassurez-vous : pas du tout politiques dans le sens où on l'entend, en général ! Et parfois, pour nous détendre tous, je me permettrais "de l'humour pur", même dans l'éditorial, car, la maladie, il faut l'étudier, la combattre, et encore mieux la prévenir.. et le rire n'y est pas étranger non plus ! Je revendique donc le droit au rire - et même au rire bienfaiteur et qui s'étale grassement.. Voyez par exemple : blagues et bandes dessinées qui clôturent la rubrique.. Dans ce premier éditorial qui va suivre, je revendique "Juste un brin d'humour".. Comment une belle corbeille peut tomber du ciel et atterrir dans la tombola sous le chapiteau du forum des associations.. Je plaide de suite « non coupable ».. Je ne suis raciste ni de près ni de loin ! J'aime tout le monde.. Les gentils plus que les arrogants, bien sûr, mais l'un dans l'autre, je suis très tolérante, même vis à vis des toutous qui viennent faire pipi contre mon grand thuya !.. Toutefois, vous l'admettrez, il est agaçant de se voir, quasi quotidiennement, harcelée au téléphone par une petite voix douceâtre, parfois un brin zézéyante, vous demandant : « Vous zêtes Matame Zimone Slitter!?Vous situez directement la personne du côté de Pékin, n'est-ce pas, surtout lorsque le même accent se répète pendant des jours et des jours.. Probablement (j'ai un grand désir d'être équitable), probablement donc n'appartenant pas à la même personne.. Les luxembourgeois présentent, avec les pékinistes, pardon, les asiatiques, un point commun surprenant.. Oyez donc : « Tson Tchin tchon » signifie en luxembourgeois : le soleil brille déjà « Tson tchin tchon tsou tcheng » : le soleil brille déjà trop fort !.. Vous allez comprendre tout à l'heure pour quelle raison particulière cette ressemblance me vient à l 'esprit.. Donc, lassée de perpétuels coup de fils intempestifs, surtout au moment (sacré) de midi, donnés par un régiment de personnes bien intentionnées, formatées pour être polies-gentilles, en même temps que parfaites vendeuses de produits x ou y, made in France (ou ailleurs), toujours les plus performants, pour le meilleur rapport qualité-prix, et accompagnés, le plus souvent, d'un cadeau substantiel dont mieux vaut vous abstenir d'essayer de saisir les contours, faute de quoi votre main se trouverait happée en même temps que votre petit doigt dans les détours d'un engrenage fatal.. Plusieurs solutions s'offrent dès lors au harcelé : raccrocher simplement ou dire :non ça ne m'intéresse pas, et raccrocher.. Ou dire : vous m'em.. et raccrocher Ou dire:non, Zimone Slitter n'habite pas ici, il y a erreur Ou dire : Zimone Slitter n'est pas là, je ne sais pas quand elle rentrera Généralement j'utilise cette dernière formulation, qui me permet de rester neutre et polie.. Donc, l'autre jour, petit coup de fil d'un monsieur qui me dit : « Vous êtes Madame Zimone Slitter !? » Bouhhh.. j'avais quelques doutes sur la provenance de l'appel, car il s'agissait d'une voix d'homme.. Je répondis prudemment : « Heuhe.. oui.. eeeh.. » Lui (de sa voix la plus charmeuse) : « Enchanté, Matame, j'ai pour vous un beau cadeau ! » Moi (un peu de mauvaise humeur) : »Non, ça ne m'intéresse pas ! » Lui : « Je vous offre un cadeau, et ça ne vous intéresse pas, ah ben ça, c'est bien la meilleure !! » Moi (hargneuse) : non ça n'm'intéresse pas du tout !! Lui : « ben laissez-moi vous dire que vous êtes une personne impolie, et pas gentille du tout » ! Moi : »Ah ben, monsieur, à présent, vous dépassez la mesure ! Aurevoir ! » Et je raccroche.. Trente secondes plus tard : Gringgggg.. Cela m'a tout l'air d'être un sacré acharné.. Je décroche et raccroche aussitôt ! Regringggg.. Oh, là, c'est bizarre quand même, une telle obstination.. Je décroche.. Lui : »Matame, vous êtes fraiment pas gentille, alors que c'est vous-même qui avez réclamé ce cadeau !! » Moi : »hoh, vous voulez rire !! » Mais non, Matame, j'ai là une lettre de vous, de Cancer-Espoir, c'est bien ça !? Moi : »heuhhh.. » Lui : »Oui, elle est même datée du.. septembre 2013, et au nom de Cancer-Espoir, elle demande à C.. , au Luxembourg, de donner un cadeau pour la tombola !!! ».. Un ange passe.. nous avions bien rédigé une lettre de demande, remise à notre trésorière dévouée, Christine K.. ,elle-même chef des ventes à Luxembourg, pour les célèbres produits B.. , afin qu'elle puisse s'en prévaloir, auprès des maisons acheteuses, aux fins que celles-ci soient incitées à une certaine générosité vis à vis de notre association.. Dons en nature, donc (belles coupes et paniers avec vins fins, pâtés de foie gras,et j'en passe.. ) qui pourraient servir lors d'une tombola.. Et comme cette année, nous n'organisions pas de tombola nous-mêmes, ces dons étaient prévus pour être remis au CCAS de Thionville, pour la tombola du célèbre forum, lequel s'est tenu cette présente année, place de la Liberté, le 19 octobre.. Et où, donc, un heureux gagnant de l'une des deux coupes que nous avions ainsi été en mesure d'offrir, ne sut jamais que cette coupe n'a pu lui être offerte que parce que je m'étais abstenue de raccrocher, une 2è fois, le téléphone au nez du directeur de l'un des magasins C.. , au Luxembourg, lequel avait la malchance de m'avoir dénommée Zimone Slitter en lieu et place de :.. Simone Schlitter Présidente-Fondatrice de Cancer-Espoir.. Et pendant que je me dis, rêveuse : " Décidément, ces luxembourgeois, avec leur accent ".. lui-même doit encore maugréer : "Ces françaises, quand même, avec leurs exigences, faut se lever de bonne heure pour les contenter !!".. Editorial n° 2.. Soir de réveillon.. ou bien.. Promesse au chéri pour 2014.. (Toutes reproductions permises).. Je promets et je le jure :.. Je ne ferai pas brûler les pommes de terre rôties.. Je confectionnerai le repas pour midi et demi pile.. Les jours pairs.. Les jours impairs, je couvrirai la table pendant que tu mettras la dernière main au civet de lapin.. Je ferai preuve d'une grande patience.. Ne crierai plus.. Ne ferai plus la gueule.. Et serai d'une douceur extrême.. Je ne te noierai plus sous un flux de paroles.. Ni sous un flux de questions.. Ni sous un flux d'affirmations.. Ne parlerai plus du sexe d'un air méprisant.. M'abstiendrai de toute perfidie.. Serai là quand tu souhaites me parler.. Pas là quand tu ne le souhaiteras pas.. Sans provoc ni râleries aucune.. Et je n'oublierai pas de dépoussiérer mon ordinateur.. Et ne ferai jamais bouillir le café.. Je rentrerai des courses à l'heure dite.. Et ne me coucherai jamais à une heure du matin, sauf pour Nouvel-An.. Mais attention ! C'est juré, OK !!.. Mais pas sur la tête de ce que j'ai de plus cher au monde, quand même !!.. Hélicobacter Horribilus Piloris.. Monica (on va la dénommer ainsi) me l'avait décrit d'une façon inoubliable ! Elle hébergeait cette horripilante bestiole dans son estomac, bien au chaud, au milieu des gargouillements de ses sucs gastriques.. Et Mathilda (on va l'appeler ainsi) avait cru bon, pour la consoler, d'affirmer : Oh, tu sais, vue sous le microscope, une araignée, transformée en éléphant, te ferais piquer un sprint, vite fait, bien fait !.. Monica suivait un traitement de choc, tous les 6 mois, pour exterminer la bestiole horripilante, responsable de ses ulcères d'estomac, et de beaucoup d'autres crimes, dont celui de provoquer des cancers à tour larigo.. Le traitement consistait en une énergique purge aux antibiotiques.. Ça s'appelait « trithérapie » (pas celle concernant le sida quand même!).. Je m'étais sagement tenue coite.. J'avais juste avancé timidement : Ben, tes entérocolis, au niveau de ton colon, t'en fais quoi !? » Timidement, j'avais juste prétendu, de plus : « Moi, je m'étais dégonflée, vue la trithérapie qui te donne à tous les coups une triple chi.. chi.. chiante!! « (C'est le cas de le dire!).. « Oh mais, rétorqua péremptoirement Monica, quand y faut, y faut !! Le toubib l'a dit ! Donc j'le fais ! C'est bête : la bestiole renaît de ses cendres, tous les 6 mois, mais on verra bien laquelle de nous deux sera l'ultime.. vainqueur.. Elle eut une ultime hésitation (devait-elle dire:vainqueuse »?).. C'est bête , songeais-je, depuis le temps qu'ils parlent de l'égalité des sexes, ils auraient bien pu mettre « vainqueur » au féminin.. mais non, vérification faite dans le Petit Larousse, il n'y a que des vainqueurs hommes ! (Les professeur(e)s, peu à peu, se féminisent – tout comme les auteur(e)s – mais pas encore les docteurs.. Et sur ce, me revinrent en mémoire, opportunément les croquettes de Mister Yack, lesquelles risquaient le soir même de tomber en pénurie, entraînant par-là même tout un cortège d'embêtements du genre : « tu vois bien qu'j'ai pas mangé à ma faim, qu'est-ce que t'attends pour me r'filer tes restes ? – Non pas ton reste de soupe aux poireaux, plutôt tout le gras d'la viande que t'allais j'ter, j'l'ai bien vu.. !Eh, s'il te plaît, sois un peu polie, aussi.. ne lis pas pendant qu'tu manges, refiles-moi juste le nonos au bout d'la table, avec une p'tite caresse, si ça va.. Et p'têtre ben, du coup, j'te foutrai la paix.. Oh, vite, les croquettes de Mister Yack, à l'hypermarché du coin ! Et là, par quelle association d'idées m'étais-je remise à songer à Hélicobacter Horripilus ? Peut-être même horribilus, en plus!C'était arrivé comme ça : j'oubliais régulièrement de me munir de ma loupe pour scruter les secrets d'alcove – je veux dire : ce qui était écrit tout petit sur les gros paquets de produits préfabriqués-précuits et préemballés.. Mais j'avais mis au point une tactique qui s'appuyait sur la méthode statistique globale, pour compenser mon défaut de vision et de mémoire : Plus longue était la liste des additifs, conservateurs, acide machin, aspartame et amstramgram, et moins j'achetais.. Parfois je risquais même de souffrir de la faim, ne me prenant pas toujours le temps de cuisiner « du frais », et me refusant absolument à nourrir mon propre  ...   un baiser sonore et bruyant du côté où vous avez mal aux dents trouve encore, le plus souvent, néanmoins, grâce à vos yeux.. Les biz ( ou bises), se distribuent à présent à tire-larigot.. Comme il n'y a pratiquement pas de contact physique (surtout si c'est par lettre ou mail), on risque peu, d'ailleurs, la contamination.. C'est un moyen aimable d'entretenir, sinon d'excellentes relations, du moins d'en garantir « la lissitude ».. J'entends par là le côté lisse.. Je veux dire le côté gentillet.. Sans méchanceté, quoi ! Et parfois même avec gentillesse.. Certes, les biz (ou bises) se distribuant dans tous les azimut, tout le temps, ont, comme la monnaie qui se dévalue, par eux (ou elles)-mêmes, peu de valeur.. Pour bien marquer le coup, d'ailleurs, les personnes à la sensibilité à fleur de peau préféreront vous écrire : « je t'embrasse ».. C'est plus imagé.. Moins banal.. Cela signifie : « je me rapproche de toi, te prends dans mes bras, te serre, et te fais la bise, entre vrais amis, cela en vaut bien la peine ! » Et certains, même, à force de le dire, finissent par le croire.. Ô, que de sarcasmes ! Que m'arrive-t-il pour plaisanter ainsi à propos des quelques rares bonnes choses que nous réserve l'existence !?.. Vite, revenons à de meilleurs sentiments : Si les biz-bises (ne pas confondre avec bisbilles) se sont ainsi dévalués, à force d'être distribués davantage encore que la pub dans votre boîte à lettres, essayez voir de refuser une poignée de main, ou des biz, à quelqu'un qui vous les offre ! Moyen simple, facile, radical et peu coûteux d'offenser à mort ! Un conseil : ne le faire que dans des cas précis et graves, sinon vous risquez de faire le vide autour de vous, les gens tombant à vos pieds comme des mouches.. Allez, comme je suis de très bonne humeur ce jourd'hui, je vais vous confier un truc : en fait, des biz, bises et bisoux, j'en donne beaucoup.. Certes, partout aux alentours, aux copains, copines, personnes amies à diverses degrés, et même à ceux et celles qui font juste semblant de l'être.. (Il faut bien vivre avec son temps, que voulez-vous.. Mais lorsque je vais voir mes amis et amies, recluses, dans des maisons spécialisées pour suppléer aux bons soins qu'aucun conjoint, qu'aucune famille, ne peut plus assurer, je donne « de vrais baisers », souvent sur les deux joues.. C'est pur égoïsme de ma part.. Car cela me réchauffe le cœur de sentir l'onde de bonheur qui émane de ces joues creuses, osseuses, à la peau blanche et toute plissée, lorsque j'appuie mes lèvres, à quelque part, sur leur visage.. Oh, parfois, consciente de la perfection du tracé de mon rouge à lèvres, j'essaye de tricher un peu.. J'essaye de faire, juste, du « joue-à-joue ».. Alors, je sens la personne que je fais ainsi semblant d'embrasser se révulser, et les ondes de sa déception qui me bombardent de partout.. Alors, vite, j'embrasse « vraiment ».. Et, aussi vite, ces gens, mes frères, mes sœurs, qui peuvent encore bouger, beaucoup, un peu, ou presque plus, me saisissent la tête, frémissent, et, avec plus ou moins de bonheur, m'étreignent, et m'embrassent « vraiment ».. Et me disent « merci » ! Et je comprends bien que cela veut dire : »merci du fond du coeur » !.. Alors je réponds : « je vous défends de me dire merci ! ».. C'est MOI qui VOUS remercie !.. Oh, bien sûr, dans la vie de tous les jours, pour faire comme tout le monde, je reçois des centaines de biz-bises et les redistribue.. Sans trop y penser.. , d'ailleurs.. Machinalement.. Mais, à quelque part, j'ai des goûts d'esthète.. Ne le répétez pas : j'aime l'authentique !.. Les reportages et enquêtes :.. Dans le cadre de "éducation à la santé et à l'hygiène de vie", l'un des objectifs principaux de l'association Cancer-Espoir, nous vous présenterons dans cette rubrique des reportages concernant le médical ou le paramédical, ou encore l'aspect social qui s'y rapporte.. Ceci sous forme de reportages écrits OU de vidéos filmées.. Tous ces reportages sont effectués dans le cadre d'un bénévolat réciproque.. Voyez ci-dessous :.. Enquête auprès de Régis DAUPHIN, kinésithérapeute établi à Zoufftgen.. QUESTION : Veuillez nous décrire "une journée de travail ordinaire" parmi d'autres.. Il s'agit ici d'une ITW de Régis Dauphin, kinésithérapeute établi à Zoufftgen (57330).. Petit village près de la frontière du Luxembourg.. Mr Dauphin ne se cantonne pas à Zoufftgen.. Oyez plutôt :.. La journée d'un kinésithérapeute (1).. La journée d'un kinésithérapeute (2).. La journée d'un kinésithérapeute (3).. Enquête sous forme de vidéo auprès d'une infirmière scolaire, au collège Jean-Marie Pelt de Hettange-Grande.. Bénédicte PETIT-MEYER va nous entretenir de sa mission d'éducatrice à une bonne hygiène de vie et à la santé auprès des collégiens.. Elle sera, dans le cadre de notre ITW, amenée à développer de nombreux points, dont quelques-uns, non exhaustifs, ci-dessous :.. QUESTIONS :.. Depuis combien de temps exercez-vous la profession d'infirmière ? Depuis combien de temps exercez-vous dans un collège ? Pourquoi avoir choisi précisément d'exercer votre profession sous cette forme particulière ? Nous avons cru comprendre que votre rôle ne se borne pas exactement aux soins de quelques bobos ou malaises – le plus souvent et heureusement – sans gravité – mais ce rôle dépasse largement ce cadre.. puisqu'il aborde une véritable éducation à la santé, et ceci sous de nombreuses formes.. Nous aimerions que vous développiez à présent ce que vous réalisez, dans ce cadre, précisément.. Nous laisserons Mme PETIT-MEYER développer dans le détail les différents aspects de la chose, et nous bornerons, par-ci, par-là, de demander quelques précisions.. D'avance, nous la remercions vivement d'avoir accepté, avec énormément de bonne grâce, notre proposition d'interview, et de nous avoir entrouvert.. un monde ignoré.. à savoir le rôle éducatif très réel et efficace que peuvent jouer à présent les infirmières scolaires « qui en veulent »!Aussi bien au niveau de la relaxation, contre le stress – au niveau du « bien dormir » et de « l'assez dormir », en abordant aussi les problèmes de la propreté, de la nutrition, des bonnes attitudes pour ménager son dos, et beaucoup d'autres choses qu'une fois grand, les patients occultent fâcheusement, trop souvent satisfaits de se contenter de « guérir » plutôt que de « prévenir ».. Une infirmière scolaire qui a du punch ! 1.. Une infirmière scolaire qui a du punch ! 2.. Une infirmière scolaire qui a du punch ! 3.. Enquêtes sous forme de vidéo auprès de deux amies, infirmières libérales associées, installées à Zoufftgen.. Il s'agit de Virginie CASTAGNA et de Laetitia ANDRZEJEWSKI.. Questions :.. Voulez-vous nous détailler votre journée de travail, vos difficultés, vos joies, vos peines.. Nous décrire aussi la conception que vous avez du rôle d'une infirmière ?.. La journée d'une infirmière libérale.. Dans les coulisses du lycée St André:.. Ici, nous essayons d'initier le grand public à l'enseignement de l'Optique au travers d'une visite guidée dans les locaux du lycée St André d'Ottange.. Générique du film:.. "Visite filmée par Cancer-Espoir.. Sur une idée de Simone Schlitter.. Intervieweuse : Simone Schlitter.. Caméraman : Teddy Ellerkmann.. Montage - arrangement image et musique - création artistique : Mr Eric Thiel, directeur technique du Lycée.. Avec le concours des élèves et professeurs du lycée, ainsi que le personnel administratif.. ".. Dans les coulisses du lycée St André d'Ottange, département Optique.. Gym douce à la Résidence pour personnes âgées de la Kissel à Hettange-Grande :.. A présent, les maisons de retraites se nomment EHPAD (Etablissements pour personnes âgées dépendantes).. Notre association y effectue des ateliers-mémoire ET de la gym douce.. Ces exercices font le plus grand bien à des personnes dont la mobilité est réduite par l'âge, le manque d'activités, et hélas aussi l'arthrose et la maladie.. Vous voyez sur les 3 vidéos qui vont suivre Simone à l'oeuvre, avec des élèves appliqués.. et ainsi que vous allez le voir, cela se passe en douceur et dans la bonne humeur.. Au programme pour la prochaine fois :.. Quelques blagues de l'été.. Quelques photos de notre activité théâtre et de nos acteurs.. Peut-être d'autres choses intéressantes.. Gym douce à l'EHPAD La Kissel 1.. Gym douce à l'EHPAD La Kissel 2.. Gym douce à l'EHPAD La Kissel 3.. J'ai de longues années durant, pratiqué un sport emballant: la danse sur glace.. Dans la première vidéo, vous me voyez en compagnie de Christian, un autre "drogué" de la glace.. Nous dansons la canasta-tango.. Mon âge sur cette vidéo : environ 78 ans (le froid conserve!!) Voyez d'autres vidéos de "Simone patinant" sur P'TIT CANARD MALADE et P'TIT CANARD BAVARD".. Notre Club Théâtre :.. Pour vous mettre en appétit.. voyez tout d'abord quelques sketchs extraits de notre pièce La Fée Cigarette, ceux-ci présentés au forum des associations à Thionville en octobre 2013.. Veuillez excuser la mauvaise qualité du son, tout était réussi au forum, mais le son pas vraiment au point.. Sur l'image, vous faites connaissance avec Mr Alcoolo,en la personne de Colélid, pseudonyme de Marie SIMON.. Mr Alcoolo, joyeux, tient en main une bouteille.. une certaine bouteille.. visionnez la suite si vous voulez en savoir plus !.. sketchs de pièce au forum des associations".. Depuis plus d'une année, nous travaillons dans la joie en montant une pièce,.. La Fée Cigarette.. , dans le cadre de la lutte anti-tabac.. Le scénario et la mise en scène ont été imaginés par la Présidente, Simone, de façon à donner à la pièce une allure burlesque, ce qui incite à en rire plutôt qu'à en pleurer.. Car de graves sujets y sont traités sous forme de satire sociale.. La pièce a été présentée plusieurs fois, et fut très applaudie.. à Garche, salle municipale.. au forum des associations, en 2012.. au forum des associations en 2013 (2 sketchs extraits de la pièce).. dans de nombreuses EHPAD, dont Ottange – avec article de jounal flatteur.. (ici lien avec Intercom-santé 57 – forum – cancer-espoir – théât= article du RL sur théâtre à Ottange).. Un partenariat a été entrepris avec le collège de Hettange-Grande où un professeur de français, Mme Joana Strach, travaille sur cette pièce, dans son propre club théâtre.. Nous irons présenter notre pièce aux élèves début janvier.. Projet à moyen terme : représentation au Centre Europa à Hettange-Grande en début 2014.. =.. Pour en savoir plus sur notre Partenariat avec le collège Jean-Marie PELT de HETTANGE-GRANDE :.. ===.. Depuis le mois d'Octobre de cette année 2013, ce partenariat a donc été créé.. Joana STRACH, professeur de français dévouée, s'occupe en ce moment, avec un groupe d'une douzaine d'élèves, de répéter l'acte 1, pendant que notre troupe d'adultes s'occupe de l'acte 2.. Ces 2 actes avaient été présentés par notre troupe à la salle Municipale de Garche, l'an passé.. Ils sont visibles sur le site INTERCOM-SANTE 57 (tapez Fée Cigarette dans Recherche).. Notre troupe s'est déplacée pour voir les jeunes pendant une répétition.. Il s'agit d'élèves de 6è, 5è, et 4è, le plus souvent de très jeunes filles.. Un seul garçon, pour l'instant du moins.. Nous avons été attendris de les voir reprendre nos comptines, et très amusés en face de certaines répliques bien lancées !.. La collaboration ira plus loin.. Nous avons proposés à certains élève de participer à l'acte 2, cachés sous la table, et poussant des cris, et des gémissements, en synchronisation, afin de symboliser de pauvres malades, prisonniers, et captifs de la Fée Cigarette, sorcière malfaisante déguisée en vamp.. Il y aura aussi une fillette qui, tout à la fin de notre acte 2, émergeant de dessous la table, incarnera Alice, se réveillant de son rêve.. quasi cauchemardesque.. Nous espérons qu'elle choisira une tenue de circonstance.. Nous commencerons à répéter cela en commun dès le mois de janvier.. Une petite vidéo sera tournée lors de cette première répétition, et bien sûr le correspondant du Républicain Lorrain sera invité pour un reportage.. Nous projetons ensuite de faire une représentation en commun, à la salle EUROPA, de Hettange-Grande, et dès que la date exacte sera fixée je la communiquerai ici.. La Fée Cigarette - Répétition avec les élèves de la scène 2 de l'acte 2.. NOTRE TROUPE EST COMPOSEE ACTUELLEMENT DE :.. Notre chanteuse de comptine, Nicole Lohezic (pseudonyme JU-JU-LE).. Frédéric Simounet, qui incarne : Mr Cé, Mr Saucisse, Mr Tchernobyl, Mr Légume (Pseudonyme Léonidas).. Yvette Boëzennec (pseudonyme Anne d'Incourt) qui incarne : Mr Alcoolo et « la diététicienne ».. Marie-Jeanne SIMON, (pseudonyme Colélida), qui incarne : Mme Hamburger et Mme Chips.. Gilbert FLUDER, figurant l'huissier.. Simone SCHLITTER (pseudonyme Mathilda), incarnant Mr Business et la Fée Cigarette.. Veuillez voir les photos ci-dessous.. ONT PARTICIPE PRECEDEMMENT :.. Céline FRETON, qui portait les rôles (nombreux et lourds), de Frédéric, et qui nous a quittés – à regret – pour « pouponnage » ! Monique PEDRINI, qui nous a quittés pour motif de trop grand éloignement.. NOUS RECHERCHONS :.. Musiciens bénévoles.. Acteurs, actrice, bénévoles.. Aides bénévoles diverses : décoration, bruitages, éclairage, etc.. Téléphoner le soir au 03 82 83 42 71.. Voici déjà des photos des personnages de la pièce.. suivront bientôt une ou plusieurs vidéo(s) !.. Quelques rappels sur l'association :.. Située à Zoufftgen au 3 rue des peupliers,.. nous recevons les personnes qui veulent se confier sur rendez vous.. nous leur faisons part de notre expérience, de notre vécu personnel et les soutenons moralement dans l'épreuve.. nous tenons des ateliers-mémoire :.. → tous les premiers mardis du mois à Thionville au 3 rue du Cygne de 15h 30 à 17h.. → tous les lundis à la résidence La Kissel, de 10h30 à 12h, à Hettange-Grande.. → tous les jeudis à la résidence le Belvédère, à Algrange, de 10h30 à 12h.. nous tenons un magazine de santé.. sur le site d'.. , ou nous interviewons des professionnels de santé (ORL, gynécologue, infirmiers, orthophonistes.. Et d'autres).. Vous verrez Simone jouant les journalistes pendant l'interview.. Ceci sur des thèmes variés en particulier concernant les méfaits du tabac.. Le mot de la présidente Simone :.. "Cancer.. Le mot fait peur.. Et pourtant.. On en guérit !.. Je suis personnellement passée par là, je peux donc en parler !".. J'ai relaté mon vécu personnel du cancer dans un livre.. Cancer du Soir.. Espoir.. Il est à votre disposition.. Prix public 17,50€, bénéfice entièrement reversé à l'association.. Visitez également le site d'.. VOYEZ TOUTES LES AUTRES BD, ANCIENNES OU NOUVELLES, DANS P'TIT CANARD BAVARD ET VANTARD.. php?title=P%27tit_canard_des_grandes_personnes.. Dernière modification de cette page le 10 octobre 2014 à 22:18.. Cette page a été consultée 3 959 fois..

    Original link path: /index.php?title=P%27tit_canard_des_grandes_personnes
    Open archive

  • Title: P'tit canard malade - Wikithionville
    Descriptive info: P'tit canard malade.. Retrouvez le créateur de P'TIT CANARD MALADE, l'Association CANCER-ESPOIR, en cliquant [.. Retrouvez le premier magazine "P'tit canard des grandes personnes" en cliquant [.. Retrouvez le 2ème magazine "P'tit canard Bavard et Vantard en cliquant [.. 20 avril 2014 :.. Dans les coulisses du Lycée St André - Optique.. 07 mars 2014 :.. la journée d'un kinésithérapeute.. 06 mars 2014 :.. 26 février 2014 :.. gym douce à l'EHPAD LA KISSEL.. 23 février 2014:.. Le patient nous écrit:"mes possibilités de bouger sont réduites !".. Vidéo : une infirmière scolaire qui a du punch.. 15 février 2014:.. Les causeries de Tante Mathilde.. VRAI ou FAUX.. 12 février 2014:.. Introduction.. et ou Téléphone 03 82 83 42 71.. Introduction.. Bonjour à tous.. C'est Marthe Humbert-Schlitter, Présidente de l'association Cancer-Espoir qui, dans ce cadre, a créé P'TIT CANARD MALADE et va essayer de s'en occuper pour le maintenir en pas trop mauvaise santé.. L'ambition de ce P'TIT CANARD, c'est de parler de la maladie et de la bonne santé, et de ce qu'il y a entre les deux.. Et ceci, tant qu'à faire, plutôt à la façon de Toto, qu'à celle des célèbres Docteurs Diafoirus père et Fils (voyez sous Molière, dans Google.. Nous prévoyons différentes rubriques qui sont en train de se préparer.. Au fur et à mesure, pourront s'y ajouter d'autres rubriques, selon les idées des uns – et des unes (parce que maintenant c'est mixte ! - et des autres.. P'tit canard est bavard comme une pie ! Il acceptera pourtant pour la circonstance de céder la paroles à différents auteurs.. Qu'on veuille bien lui pardonner une certaine lenteur dans la construction ou la tenue de ces rubriques (les bénévoles « littéraires » sont rares.. Voici les premières 4 rubriques prévues :.. Les causeries de Tante Mathilde :.. Auteur : Tante Mathilde.. - Description : Madame sans gêne.. foulard sur la tête et jarretelles pour tenir les chaussettes , qui débarque, au 21è siècle, après un grand bond dans l'espace, depuis, seulement, quelques décennies But : le bon sens, la franchise, un brin de critique acerbe, et les « petits conseils de bonne femme » utiles à tous.. Des questions, aussi, que Tante Mathilde, jouant les Candides, pourrait se poser, sur le fonctionnement de notre système de santé, en particulier, et sur notre société, en général.. Le Vrai ou faux :.. Auteur : Sam Conney.. - Description : le journaliste scientifique, grosses lunettes sur le nez, qui « s'y connait » But : C'est un jeu permettant de tester si « on s'y connait » dans le médical.. Plus piégeant qu'on ne pourrait le croire.. Auteurs conjoints : Joelle Reugard -Delyncs et Joël Leuille-Delègle.. - Description : l'un porte la caméra et l'autre les grosses lunettes.. But : caméra branchée à la source, sur le milieu médical ou paramédical.. Avec une personne concernée, volontaire, qui nous ouvrira sa porte.. Sujets variés.. Sans oublier la caméra branchée aussi sur les patients qui ont des choses à dire.. Et aussi sur des initiatives intéressantes, par rapport à la prévention, aux soins, etc.. Dans ce cadre : APPEL A TOUS LES ACTEURS DE SANTE DESIREUX DE TEMOIGNER : soit sur leur profession, ses joies et ses peines, ses techniques Et aussi.. APPEL AUX PATIENTS , DESIREUX DE TEMOIGNER DE LEUR CAS, afin que tous puissent profiter d'expériences particulières.. Nous viendrons vous trouver avec plaisir, aux fins de réaliser un reportage vidéo, dans le cadre très large de l'hygiène de vie, de la prévention et de la santé.. Merci d'avance de votre confiance.. Le patient invité à s'exprimer sur P'tit Canard par écrit :.. Son vécu, ses remarques, ses questions.. Sous forme anonyme, ou avec initiales, ou vrai nom.. Les causeries de Tante Mathilde.. L'heuh-Tanasie.. J'sais pas si vous, vous avez ben compris l'problème.. Pour moi, c'est simple : y a plusieurs camps :.. Le camp du Docteur Machin qu'y dit : « S'y veulent mourir, faut les aider à mourir », et pis le camp du Docteur Chouette qui dit : « Faut les laisser mourir ».. J'ai quand même pas bien compris s'y a p'être encore un 3è camp qui dit : « Faut pas les laisser mourir, faut les aider à vivre – dans tous les cas ».. Mais j'ai bien compris qu'y a un camp qui dit : « en fin de vie, faut pas les aider à mourir, faut les aider à survivre encore un peu, en douceur.. Ça, ça s'appelle : soins palliatifs, je crois.. Alors bon !.. « Les aider à mourir », y en a qui disent que ça s'appelle « tuer » en français.. Y parlent de suicide assisté.. Pis y a les aut' qui disent :.. « oui, mais qui qu'c'est qui vous prouve qu'y veulent vraiment mourir, ces gens-là ? » Alors, y en a qui répondent :.. « Ben, c'est parce qu'y l'ont écrit avant d'mourir ! ».. Pis c'eux d'l'autre camp qui rétorquent :.. « ça fait dix ans qu'y balladent c' billet dans leur porte-feuille.. En 10 ans, vous changez pas d'avis, vous !? Moi si ! (Y a qu'les imbéciles qu'y changent jamais d'avis.. Pis ceux d'l'aut' camp qui répondent : « Oui, mais en plus, le malade, à l'heure qu'il est, aussi, y veut mourir ! ».. Pis ceux du camp adverse qu'y répondent : « Comment vous l'savez, puisqu'y peut pu parler !? ».. Pis les aut' qui répondent : « j'le vois, parce qu'y hoche la tête, ça veut dire : »j'veux mourir » ! Et de plus, y tourne de:l'oeil, ça veut dire : « on achève bien les ch'vaux » ! C'est cruel de le laisser vivre.. Pis y a ceux qui décrètent : on va confier l'analyse à des psy, qui vont voir, d'après certains signes, s'y veut mourir ou pas !.. Alors, y a ceux des soins palliatifs qu'y s'en mêlent, et qu'y disent : « chez nous, on meure doucement et sans souffrance, quand l'heure est venue ! ».. J'ai juste pas très bien compris comment ça se passe « pour ceux dont l'heure est encore pas venue » ! Par exemple des gens de 20 ans, ou 40 ans, ou même de 80 ans, dont le cœur est encore bien costaud, mais qu'y sont dans l'coma.. J' crois qu'à 20 ans, ils les gardent en vie, avec des tuyaux.. Mais à 80 ans, c'est sûr, même avec un bon cœur, y parlent  ...   même campagne est entreprise pour déceler précocement un cancer de la prostate.. C – Dans un même ordre d'idées, une campagne est entreprise pour déceler précocement un cancer du colon.. D - Le PSA est une substance présente dans le sang, dont la concentration, au-dessus d'un certain seuil, va permettre de suspecter un cancer de la prostate.. E - Une telle substance est appelée « marqueur ».. F - Si plusieurs femmes de votre famille ont développées un cancer du sein, vous-même, si certaines conditions génétiques sont remplies, courez plus de risques qu'une autre de le développer aussi.. G - Il est indubitablement prouvé que le stress va augmenter les risques de cancer.. La glande thyroïde.. A – La TSH, sur vos feuilles d'analyse biologique, permet d'étudier le fonctionnement de votre thyroïde.. B – Plus cette TSH est élevée, plus votre thyroïde s'emballe.. C – La thyroïde est une glande dont la destruction va vous obliger à être sous médicaments votre vie durant.. D – Si votre thyroïde fonctionne trop fort, cela peut fatiguer votre cœur.. E – Dans ce cas, la meilleure solution est de vous la détruire.. F – la thyroïde étant très avide d'iode, on va la doper à l'iode radio-active pour améliorer son fonctionnement.. Alimentation et poids.. A – Une femme en surpoids court statistiquement plus de risques qu'une autre de développer un cancer du sein.. B – L'IMC = indice de masse corporel en abrégé.. C – Si vous souhaitez perdre du poids, mieux vaut vous en tenir à 2 repas par jour, plutôt qu'à 4.. D – Plus vous mangerez lentement, et plus vous aurez tendance à prendre du poids.. E – L'huile de paraffine est plus calorique que l'huile d'olive.. F – Le pain sec est plus calorique que le pain frais.. G – Le café est plus calorique que le thé.. H – le grignotage entre les repas fait grossir.. I -Manger salé fait grossir.. REPONSES :.. Cancer :.. A - VRAI.. B - FAUX.. C – VRAI.. D – VRAI.. E – VRAI.. F – VRAI.. G – FAUX : ce n'est pas INDUBITABLEMENT prouvé.. Thyroïde :.. A – VRAI.. B – FAUX : C'est juste le contraire !.. E – FAUX : ce n'est pas forcé.. Et cela mérite réflexion, car le geste est irréversible !.. F – FAUX : C'est juste le contraire.. L'iode radio-active détruit la thyroïde.. Alimentation et poids :.. B – VRAI.. C – FAUX, c'est juste le contraire.. D - FAUX, c'est juste le contraire.. E - FAUX : l'huile de paraffine n'est pas un aliment, son équivalent calorique est zéro.. c'est un produit pétrolier.. qui n'est pas anodin à consommer, d'ailleurs.. F - VRAI.. Car à poids EGAL, il contient moins d'eau, donc plus de féculent.. G – FAUX : zéro calorie si sucre non ajouté, pour ces deux matières, qui ne sont « des aliments » que par l'eau ajoutée.. H – VRAI.. I – VRAI.. hélas !.. Un patient nous écrit.. LES MOUVEMENTS ET MOI.. (Il s'agit de M.. , qui souhaite l'anonymat) :.. J'ai 69 ans.. Il y a 4 mois, j'ai fait un AVC, et mon côté gauche était paralysé.. J'ai suivi des séances de rééducation à l'hôpital, et cela m'a bien aidé.. J'ai gagné en autonomie.. Mais depuis que je suis rentré à la maison, le kiné ne vient ici que trois fois dans la semaine, me fait faire des mouvements et un peu marcher mais ça ne suffit pas.. J'ai peur de marcher seul, même en déambulateur.. Je suis déjà tombé, perdant l'équilibre, même au bras de ma femme.. Pensez-vous que le quart d'heure que le kiné peut me consacrer (il est trop pris pour rester davantage), puisse suffire pour me rendre plus autonome ? Sinon que faire ?.. Réponse de P'TIT CANARD MALADE :.. Bien sûr, le kiné fait le maximum dans son temps disponible, et chez vous ne dispose pas non plus de tout l'appareillage « idéal ».. Il ne faut pas vous borner à ces seules séances, mais beaucoup travailler par vous même.. Si nous comprenons bien, vous passez donc vos journées assis, sans remuer! A ce rythme, vous ne progresserez guère.. Vous DEVEZ bouger.. Bien sûr, pas d'imprudence, ne pas vous lancer – encore – tout seul, même avec déambulateur, comme vous n'avez pas encore le pied « assez sûr ».. Aujourd'hui, nous vous donnerons quelques conseils pour bouger, assis dans le fauteuil, et par la suite, aussi, pour développer davantage la souplesse et la force de vos jambes.. Puisque votre épouse est très consciente du problème, c'est aussi à elle que nous nous adressons : Madame, il est vital que votre mari bouge, sinon tout son corps va risquer de se rouiller, comme on dit ! Il faut qu'il fasse des mouvements (outre ceux avec le kiné), plusieurs fois par jour, pendant au moins encore ¼ d'h chaque fois.. L'idéal serait de le répéter toutes les heures.. La force et l'assurance lui reviendront en-même temps que ses muscles se re-développeront.. Essayez de le dynamiser avec un peu de musique, permettant aussi un meilleur rythme des mouvements.. Pour l'instant, assis dans sa chaise, il ne risque rien du tout.. (Sauf les escarres, et l'endormissement.. ) Il faut une volonté énorme pour faire cela « tout seul ».. Donc encouragez-le.. Nous vous donnons ici, pour vous, et d'autres qui seraient dans un même cas, ces quelques conseils écrits, et, ci-dessous, dessinés.. C'est vraiment l'ABC, juste pour vous mettre en confiance.. Dans quelques jours, nous vous donnerons la suite.. Bon travail ! P.. : demandez à votre médecin traitant de vous prescrire une séance de kiné par jour au cabinet du kiné.. Posez la question de savoir si l'ambulance assise vous sera remboursée.. Sinon, essayez de vous faire véhiculer par ailleurs.. Ces séances journalières vous feraient le plus grand bien.. Sans vous dispenser pour autant des exercices que nous vous préconisons, entre temps.. gym douce à la Kissel:.. Afin de mieux imager encore cette infinité de mouvements possibles en position assise, nous vous présentons quelques séances de gym douce auprès de personnes âgées et souvent handicapées physiquement,à l'Ehpad LA KISSEL de Hettange-Grande.. Chacun fait comme il peut, et ce qu'il peut, mais tous sont bien contents de le faire, et ont ainsi un bien meilleur moral, et une meilleure forme physique également!.. php?title=P%27tit_canard_malade.. Dernière modification de cette page le 10 octobre 2014 à 22:26.. Cette page a été consultée 829 fois..

    Original link path: /index.php?title=P%27tit_canard_malade
    Open archive

  • Title: Projection des "Choix de Valentin" - Wikithionville
    Descriptive info: Projection des Choix de Valentin.. Au vu du succès obtenu par le premier prix du douzième.. Festival Vidéo International Le Réel en Vue.. , Ouvertures du Regard; ".. Les Choix de Valentin.. ",.. un film de Marine Place.. ; nous avons eu le plaisir d'organiser deux nouvelles projections de ce documentaire lors de la journée du 6 mai.. Ces deux dernières se sont tenues en présence de la réalisatrice; la première séance s'est déroulée au lycée La Briquerie à 13h30 (à destination des lycéens et des étudiants), et la seconde a eu lieu au cinéma La Scala à 20h30 (tout public).. Rappelons que le thème de la douzième édition du festival était "Frontières en Mouvement, Symboles et Réalités" (en partenariat avec le festival "Frontières en Mouvement" de la ville de Thionville).. La journée a débutée avec l'arrivée en gare de Thionville de Marine Place.. L'installation du matériel en salle de projection au lycée La Briquerie a durée jusqu'à l'heure du repas.. Ce dernier s'est déroulé dans un cadre très convivial en présence de plusieurs membres et bénévoles du Centre Le Lierre, de professeurs de français du lycée et bien entendu de Marine Place au self de l'établissement.. La séance réservée aux 90 lycéens  ...   La Briquerie qui font partie de l'atelier vidéo mené par Thomas GUEDENET.. La fin d'après midi a été consacré aux derniers réglages pour la séance du soir.. Cette dernière a accueilli une centaine de personnes et a été suivie d'un vif débat qui s'est achevé vers 23h30.. LES CHOIX DE VALENTIN.. Réalisation: Marine Place Mai 2009, France, 61 min Production: Riquita productions Coproduction: CRRAV, avec l'aide de la Région Nord Pas-de-Calais Avec la participation de l'Acsé -Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l'Egalité des chances- et de la ville de Lille.. Synopsis:.. Calais, 2007.. Valentin passe son bac et partage son temps entre le lyçée, l'hôpital où est soignée sa mère et l'engagement auprès de jeunes refugiés.. Ils viennent d'Afghanistan, d'Irak, d'Iran, d'Afrique.. tous portés par l'espoir de rejoindre l'Angleterre.. C'est l'âge des choix.. Valentin avance les yeux ouverts dans un monde vaste et complexe où la question du sens de la vie se présente à chacun de ses pas.. Il va passer à l'âge adulte riche d'une expérience humaine hors du commun.. Publié sur le blog du.. Festival Le Réel en Vue.. php?title=Projection_des_%22Choix_de_Valentin%22.. Dernière modification de cette page le 17 mai 2010 à 07:00.. Cette page a été consultée 1 298 fois..

    Original link path: /index.php?title=Projection_des_%22Choix_de_Valentin%22
    Open archive

  • Title: Projections et débats UPOPAM - Wikithionville
    Descriptive info: Projections et débats UPOPAM.. Un père Américain, de Jean-Baptiste Mathieu.. On remuait les lèvres mais on ne disait rien, de Gabrielle Schaff.. Au fond des bois dormants, de Marion Vaireaux.. Regarder un film et échanger avec les autres sur ce film, c'est avoir une possibilité de découvrir la multitude des ressenties générés par les images.. Cela permet à chacun de s'enrichir du regard et de l'opinion des autres.. De plus, la présence du réalisateur est importante pour pouvoir échanger avec le public, pour avoir des éléments de compréhension sur sa démarche de création ou encore le contexte de fabrication.. Un père Américain, de Jean-Baptiste Mathieu.. La première soirée diffusion documentaire s'est déroulée le 24 avril 2014 à la salle polyvalente du Centre « Le Lierre ».. « Un père Américain » est le documentaire que nous avons proposé au public ce jour là.. Le réalisateur, Jean-Baptiste Mathieu nous raconte qu'a travers l’histoire de sa propre famille, où l’absence paternelle se transmet d’une génération à l’autre, il cherche des réponses à une interrogation qui le hante : comment un enfant grandit-il sans son père ? Et comment un père grandit-il sans son enfant ? Les réponses surgissent alors grâce un voyage insolite, un jeu de l’oie du souvenir où l’on passe de case en case, de paysages ferroviaires en jardins publics, d’un fort de la ligne Maginot à une gare abandonnée, d’une fête foraine à la forêt amazonienne.. Avec ce film, Jean-Baptiste Mathieu se joue des supposées frontières entre images documentaires et art vidéo, et nous propose un objet étrange et très réjouissant, où l’énergie et l’humour côtoient la tendresse et les interrogations intimes.. Un documentaire intéressant ou la paternité est abordé dans toute sa complexité, ou l'on s’aperçoit des difficultés que l'on peut rencontrer dans les relations père-fille.. Suite à la  ...   l'honneur de sa présence pour pouvoir interagir avec le public à la fin de la projection.. Le public est, en effet, intervenu avec force lors du débat, avec de nombreuses questions et de nombreux témoignages personnels et familiaux.. Une soirée riche en émotion qui nous a permis de reconstituer la mémoire et l'histoire de l'Alsace-Moselle.. Au fond des bois dormants, de Marion Vaireaux.. Le 10 juin 2014, la troisième diffusion documentaire dans le cadre de l'UPOPAM s'est déroulée à la Salle Polyvalente du Centre Centre « Le Lierre ».. La soirée a débuté par la projection du documentaire « Au fond des bois dormants », à l'issue de laquelle le public a pu échanger avec Marion Vaireaux, sa réalisatrice.. Le film a permis aux spectateurs de découvrir l'équipe de football féminine du quartier populaire des Bois Blancs, à Lille, qui a su s’ancrer à un niveau local et se développer là où d’autres ont échoué.. En effet, en dépit du récent engouement pour le football féminin, il reste à celui-ci encore du chemin à parcourir pour exister.. A travers le quotidien et l’histoire de cette équipe, on devine les raisons qui font la réussite ou non de la construction d’une équipe féminine.. Aujourd’hui, malgré la détermination intacte des joueuses, l’équilibre atteint reste fragile et l’équipe doit rester vigilante quant à ses acquis, pour peut-être un jour se faire un place bien plus loin que les Bois Blancs….. Pour finir, c'est la réalisation collective «.. Allez les filles, foot et préjugés.. », qui a permis au public d'en apprendre plus sur l'équipe du SC Terville, sa passion pour le foot, et de se questionner là encore sur les préjugés liés au football féminin.. php?title=Projections_et_d%C3%A9bats_UPOPAM.. Dernière modification de cette page le 23 juillet 2014 à 11:37.. Cette page a été consultée 229 fois..

    Original link path: /index.php?title=Projections_et_d%C3%A9bats_UPOPAM
    Open archive



  •  


    Archived pages: 435